PSG: Exit Sportfive, c’est Jean-Claude Blanc qui gère

Posté le 24 novembre 2011 par

x0

PSG: Cheikh Tamim Bin Hamad al-Thani @Icon Sport

Depuis l’arrivée des Qataris à la tête du PSG, le club de la capital est entré dans une nouvelle ère. De nouveaux joueurs, 13 au total, sont arrivés au camp des loges, un nouveau directeur sportif, Léornado, s’est rapidement mis au travail et un dernier venu en la personne de Jean Claude Blanc a débarqué au PSG le 21 octobre en tant que directeur général. Le rôle de ce dernier paraissait assez flou jusqu’à aujourd’hui. Mais, ce jeudi, le journal L’Equipe nous informe que le « PSG lâche Sportfive ». Quel est le rapport avec Jean-Claude Blanc me diriez vous ? Vous allez comprendre…

Jean-Claude Blanc remplace Sportfive

Sportfive, l’agence du groupe Lagardere, s’occupe depuis plusieurs saisons du marketing et des loges du PSG qui rapportent environ 18 millions d’euros. Une somme sur laquelle Sportfive ponctionne une commission de 13 %. Mais, les Qataris ne voient pas l’intérêt de verser une commission à un intermédiaire à l’heure où leur club est en train de changer de dimension. Du coup, c’est le nouveau directeur général Jean-Claude Blanc qui va désormais gérer les affaires commerciales du PSG. C’est d’ailleurs l’homme âgé de 48 ans qui a signé de sa main la lettre recommandée mettant un terme au contrat avec Sportfive.

PSG : Jean-Claude Blanc est en charge de l’ensemble des activités du club hormis le secteur sportif.

Cet acte semble marquer le début de l’ère Jean-Claude Blanc dans les affaires du club de la capitale. Ancien président de la Juventus de Turin en 2006 et ancien dirigeant d’ASO (Amaury Sport Organisation), à la fin des années 1990, Jean-Claude Blanc est l’homme d’expérience qu’il fallait pour ce PSG version Qatar. Un homme en charge de l’ensemble des activités du club hormis le secteur sportif. «Il travaillera en étroite collaboration avec Leonardo», directeur sportif du PSG selon QSI. Pour l’agence de marketing Sportfive la pilule doit être dure à avaler après avoir déjà perdu un autre contrat historique, en 2010, avec la FFF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.