Roland-Garros 2019 – BNP Paribas recycle le court n°1 en objets design et collectors

27 mai 2019 à 13:05 par Thomas

0

BNP Paribas offre une deuxième vie aux bâches ou à la terre battue du court numéro 1. – @Sportune

Le numéro 1 n’est (bientôt) plus. A la fin du tournoi de Roland-Garros 2019 le court tout en rond, portant le nom de tous les lauréats sur la façade disparaîtra, remplacé par la nouvelle arène au nom de Simone-Mathieu, dans les serres de la Porte d’Auteuil. Sa destruction est programmée, mais tout ne vas pas s’effacer car BNP Paribas, en tant que sponsor majeur du tournoi, a trouvé comment entretenir le souvenir du lieu, au bénéfice de surcroît, des programmes que la banque mène auprès des jeunes talents.

Qui veut garder un souvenir du court n°1 ? Il sera détruit après Roland Garros 2019

On s’explique : les bâches de fond de court, sièges de spectateurs ou même la terre battue seront récupérés puis transformés en des objets de nôtre quotidien : des sacs, des pochettes, un sablier ou des chaises design. Toutes les transformations sont Françaises, confiées à trois entreprises spécialisées. Les tarifs sont fixes, la vente a déjà débuté sur la plateforme de la We Are Tennis, c’est-à-dire la communauté – physique et digitale – initiée par le groupe bancaire pour communiquer autour de la balle jaune. La BNP d’abord, puis BNP Paribas, est un partenaire officiel de Roland Garros depuis 46 ans.

Vous aimerez aussi:  FC Nantes - Un nouveau fournisseur maillot la saison prochaine

Une opération soutenue par BNP Paribas pour son programme « Jeunes talents »

A l’issue de l’opération l’argent récolté sera intégralement réinjecté dans la filière « Jeunes talents » que soutient la banque. Jo-Wilfried Tsonga en est l’un des parrains, il y a un an tout pile, il recevait la presse sur la terrasse de Roland Garros, pour expliquer son engagement et les tenants de la filière. Le Manceau s’imaginant embrasser la fonction de coach à la fin de sa carrière, est à la tête de sa propre équipe de jeunes, garçons et filles. D’autres sont soutenues, par les frères McEnroe aux Etats-Unis ou Yannick Noah, via son programme « Fête le mur ». Une prochaine team devrait bientôt voir le jour en Italie, défendue par Tathiana Garbin.

Premières proposées sur le site dédié, les chaises de la collection ont toutes trouvé preneur. – @Sportune

L’opération fait des émules avec notamment Tsonga pour ambassadeur

Ces « talents » sont des adolescents (à partir de 12 ans), parmi « les plus méritants » de leur génération, dans le sens du besoin. C’est-à-dire d’accompagner celles et ceux qui ont moins financièrement, pour progresser et espérer atteindre le haut niveau. Cette première année d’expérience renforce BNP Paribas dans l’envie de soutenir le programme. Et mieux, de l’étendre encore.

Voir cette publication sur Instagram

Our happy place. #RG17 📷: Philippe Montigny/FFT

Une publication partagée par Roland-Garros (@rolandgarros) le




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑