Stade Rennais-Antonetti: « On n’a pas payé notre gardien 30M€… »

Posté le 11 septembre 2011 par

x0

Le stade Rennais de Frédéric Antonetti. @Icon Sport

Le stade Rennais de Frédéric Antonetti. @Icon Sport

Le Stade Rennais a réussi le coup de ce samedi lors de la 5e journée de Ligue 1. Les Bretons ont remporté une précieuse victoire sur le terrain de l’OM (0-1), plongeant les Marseillais en plein doute. L’homme crédité de la meilleure note du match, ce dimanche dans L’Equipe (avec un huit) est d’ailleurs le gardien de Rennes, Benoît Costil, récompensé pour avoir gardé sa cage inviolée durant 90 minutes. A 24 ans, le portier est arrivé de Sedan en Ligue 2 durant le Mercato estival 2011 dans le cadre d’un transfert libre, qui n’a donc rien coûté à la bande à Frédéric Antonetti.

Le Stade Rennais et Antonetti, fier du recrutement à 0€ de son nouveau gardien

Alors qu’on pensait que les Rennais auraient du mal à remplacer Nicolas Douchez, gardien titulaire en 2010-2011 et parti au PSG, voilà donc le Stade capable de lui trouver un remplaçant de luxe quelques mois plus tard. Et en plus sans dépenser un sou, sur un joueur de 24 ans sur lequel le club peut espérer une plus-value ces prochaines saisons ! L’entraîneur rennais n’a pas attendu bien longtemps après le match pour rappeler aux médias le bon coût financier réalisé par le club sur cette affaire. « On ne fait pas de bonne saison sans bon gardien, explique-t-il. Mais le nôtre, on est allé le chercher en Ligue 2, on ne l’a pas payé 30M€…« 

L’entraîneur du Stade Rennais est un peu dur avec la Ligue 1…

Une remarque tout de même un peu dur pour la Ligue 1. Le gardien le plus cher acheté par un club de notre championnat durant ce mercato est Salvatore Sirigu, arrivé au PSG pour 3,5M€. De plus, si Rennes réussit depuis quelques années des recrutements judicieux, l’historique du club prouve que même eux ont commis quelques beaux ratés en matière de transferts depuis le début des années 2000. Pour s’en rendre compte, il suffit de jeter un oeil aux 15 transferts les plus chers du siècle du Stade Rennais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.