AS Monaco : Combien ça coûte de recruter Sébastien Haller (West Ham) ?

4 août 2020 à 14:20 par Thomas

0
Sébastien Haller transfert AS Monaco

L’AS Monaco penserait à Sébastien Haller, dans le cas où Ben Yedder viendrait à quitter le club.

Paul Mitchell a du pain sur la planche. Le nouveau directeur sportif de l’AS Monaco, recruté depuis le RB Leipzig en Allemagne, a la charge de reconstruire l’équipe, selon les besoin du coach Niko Kovac. Lui aussi nouveau sur le rocher princier. Des renforts sont ciblés sur presque toutes les lignes, notamment devant, dans le cas où le très convoité Wissam Ben Yedder venait à partir. France Football évoque ce mardi, le profil du Français Sébastien Haller.

Le transfert le plus cher de l’histoire de West Ham

Pour lui, l’échelle émotionnelle est sinusoïdale depuis qu’il a quitté l’Eintracht Francfort sur sa meilleure saison sportive (39 et 20 buts), pour Londres et les Hammers où il a progressivement perdu sa place de titulaire. Tout cela en l’espace de quelques mois. Niko Kovac l’a eu sous ses ordres en Allemagne et il aimerait le relancer, chez lui en France. Dans une Ligue 1 que le natif de Ris-Orangis n’a jamais fréquenté. West Ham a payé 50 millions d’euros le coût de son transfert l’été dernier, désormais Sébastien Haller est estimé à moins. Partout, de Transfermarkt (36 M€), à l’Observatoire du football (de 30 à 40 M€), jusqu’à KPMG (de 32 à 34 millions).

Vous aimerez aussi:  LOSC, OGCN : Le point sur leurs primes en Ligue Europa

Haller et le nouveau coach de l’AS Monaco se sont déjà fréquentés

Il reste toutefois quelques années à compenser, pour espérer l’embaucher : il a signé le maximum de cinq ans, plus une saison de plus en option. Cela lui rapporte près de 7 millions d’euros bruts la saison, bonus compris, à West Ham. Comme il est Français, il n’aura pas les avantages fiscaux des joueurs étrangers en principauté. En revanche, étant exilé depuis une paire d’année, il peut prétendre au régime d’impatriation. Sébastien Haller a été formé à l’AJ Auxerre. Il est parti ensuite aux Pays-Bas (FC Utrecht), puis en Allemagne (Eintracht Francfort) et désormais au Royaume-Uni. Il a connu toutes les sélections des jeunes jusqu’aux espoirs de l’équipe de France. Mais pas encore les A. A 26 ans, il en a le temps.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑