ASM – Combien ça coûte Dries Mertens (SSC Naples) ?

24 janvier 2020 à 18:55 par Sévan Yessayan

0

L’AS Monaco est sur la piste du Belge Dries Mertens.

L’avenir de Dries Mertens est encore très incertain. Le 30 juin prochain, le joueur du SSC Napoli sera libre sur le marché des transferts. Une situation dont pourrait profiter l’AS Monaco. Le Corriere dello Sport dévoile dans son édition du jour que le club princier a formulé une offre pour enrôler l’attaquant belge, l’été prochain. Il lui serait proposé 5 millions d’euros de salaire annuel net, jusqu’en 2022, accompagné d’une prime à la signature d’environ 5 M€. C’est environ 800 000 € en plus que n’en proposent les dirigeants napolitains pour deux années de contrat supplémentaires. S’ils ne parviennent à le prolonger, ils laisseront partir leur joueur sans indemnités en retour. L’avant-centre réfléchirait à l’intérêt que lui porte le club de la Principauté.

Dries Mertens est le deuxième meilleur buteur de l’histoire du SSC Naples

L’international belge (90 sélections, 18 buts) a démarré sa carrière professionnelle à Anderlecht. Il est passé ensuite par les Pays-Bas, du coté du PSV. C’est depuis ce dernier club que le SSC Naples a été le chercher en 2013, pour un montant de 9 millions d’euros. 6 ans plus tard, il est devenu le deuxième meilleur buteur de l’histoire des Partenopei (118 buts), devant la légende Diego Maradona. Transfermarkt estime sa valeur marchande à 25 millions d’euros. Mais à 6 mois de son contrat, la tendance paraît plus proche du chiffre de l’Observatoire du football, dans une fourchette de 7 et 10 millions d’euros. Dries Mertens a sinon une clause libératoire de 28 millions d’euros, dans son contrat.

Vous aimerez aussi:  Barça, PSG ou Bayern : Qui va gagner la Ligue des champions selon "la science" ?

L’AS Monaco n’est pas le seul club sur le dossier

Dries Mertens gagne 4 millions d’euros net pour salaire cette saison, négocié à l’occasion de sa prolongation signée en 2017. Le Belge a de bonnes raisons d’attendre la fin de son bail, pour étudier les offres déposées sur la table. Le club de la principauté n’est en effet pas le seul sur ce dossier ; West Ham, le Borussia Dortmund et l’Inter de Milan sont venus aux renseignements. D’après les médias italiens, Guangzhou (Chine) a également présenté une offre avec un salaire avantageux, en octobre. Sans réussite.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑