ASSE – Combien vaut Stéphane Ruffier sur ce mercato ?

30 janvier 2020 à 16:40 par Emmanuel Bernard

0

Stéphane Ruffier va bientôt boucler ses 10 ans chez les Verts de Saint-Etienne.

S’il n’est pas prolongé d’ici là, la saison prochaine de Stéphane Ruffier à l’ASSE sera sa dernière. Et la dixième consécutive pour lui, passée chez les Verts. Une fidélité de plus en plus rare dans le football, moins toutefois à Saint-Etienne où évolue à ses côtés Loïc Perrin, qui a fait toute sa carrière dans son club formateur. Stéphane Ruffier n’est pas concerné par ce marché des transferts, probablement ne le sera-t-il pas non plus au prochain. Mais à 33 ans, il est bientôt au crépuscule de sa carrière et forcément, sa cote sur le mercato s’en ressent.

Stéphane Ruffier est aujourd’hui estimé aussi cher que ce que l’ASSE a payé pour le recruter

En 2011, le club stéphanois payait 3 millions d’euros le coût de l’indemnité de son transfert, à l’AS Monaco. C’est précisément ce qu’il vaut toujours aujourd’hui, dans l’analyse de la plateforme Transfermarkt, ainsi que pour l’Observatoire du football. Mais Stéphane Ruffier s’est valorisé dans des proportions bien supérieures, proches voire par-delà la dizaine de millions d’euros, entre 2015 et 2016. Il était alors le joueur le plus bankable du collectif de l’AS Saint-Etienne.

Vous aimerez aussi:  Images officielles de la PSG x Jordan 1 Zoom Comfort à sortir en 2021

Sous contrat chez les Verts jusqu’à la saison prochaine. Au moins…

C’est justement en 2016, au cours de l’automne, que Stéphane Ruffier a prolongé pour la dernière fois. Un bail de cinq ans de plus, jusqu’au 30 juin 2021. Ce contrat lui rapporte près de 180 000 euros bruts mensuels, sans les variables associées chez les Verts. « Aujourd’hui, sportivement, je n’ai pas trouvé quelque chose de mieux. Financièrement, oui. Mais j’ai toujours privilégié le sportif avant le financier », disait-il au journal Le Progrès, après avoir prolongé. Au cours de cet entretien, il indiquait aussi pouvoir « jouer jusqu’à 40 ans ». Mais déjà passer l’exercice prochain et voir ses possibilités, car le gardien international français devra forcément décider de son futur dans les mois qui vont venir.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑