Bayern champion sur les primes en C1. Le PSG est 5e, l’OL 11e et le LOSC, 30e

14 décembre 2019 à 14:25 par Thomas

0

Après la phase de groupes, quelle équipe cumule le plus de primes à la performance ? Réponse…

Carton plein pour le Bayern Munich. Le club bavarois a disputé six matches, en phase de groupe de la Ligue des champions. Il en a gagné autant, ce qui lui vaut le capital maximal, sur les primes de la compétition. Comme historiquement, le géant allemand l’est aussi à l’échelle du Vieux Continent, le bonus au classement dit de « coefficient » nouvellement instauré par l’UEFA ajoute du beurre dans les épinards. Si bien qu’au terme des matches de groupes, le Bayern domine tous les autres clubs sur le plan financier.

Le Bayern Munich fait carton plein sur les primes en C1

Ceci, indépendamment des autres postes de recettes que sont le marketpool ou la billetterie au stade. D’après les calculs réalisés par le média Calcio Finanza, le Bayern Munich cumule 75,7 millions d’euros, il devance le FC Barcelone à 72,7 M€ et le Real Madrid, à 70,9 M€. Les Merengue n’ont terminé que deuxièmes de leur groupe, en s’inclinant au Parc, face au PSG (3-0). Mais le collectif de Zidane profite de ses victoires récentes en C1, pour toucher la part la plus grosse au classement du coefficient (voir ici tous les détails).

Vous aimerez aussi:  Le XI des footballeurs virés d'un club au cours de leur carrière

Le PSG dans le top 5, le LOSC à l’exact opposé et l’OL entre les deux

Paris suit, cinquième, le champion de France a l’assurance de gagner 68,1 millions d’euros de cette édition de la Ligue des champions 2020. Mais en réalité bien plus, tel que nous l’avons récemment détaillé. Les deux autres clubs français engagés dans le tournoi sont plus modestement récompensés, à ce stade désormais final pour le LOSC. Les Dogues s’en tirent avec la recette minimale, à 21,7 millions d’euros. Seuls l’Etoile Rouge (20,4 M€) et le Slavia Prague (18,2 M€) prétendent à moins.

Des primes records pour la majorité des équipes engagées

Enfin, entre Paris et Lille se glisse l’Olympique Lyonnais. Les hommes de Rudi Garcia verront les huitièmes de finale du tournoi. Ça leur offre l’occasion d’augmenter le prize money, présentement donné à 54,6 millions d’euros. Puisque l’enveloppe globale de l’UEFA est plus conséquente que jamais, pour la majorité des équipes présentes cette saison 2019-20 en Ligue des champions, ces gains confinent à un record historique.

Le détail des primes des 32 équipes de la Ligue des champions *

Le détail des primes des 32 clubs résumé par Calcio Finanza, en Italie.

* Hors marketpool




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑