Caen, Lens, Guingamp ou Lorient : Qui montera en Ligue 1 selon les bookmakers ?

21 juillet 2019 à 16:55 par Thomas

0

Le Stade Malherbe de Caen est le favori des bookmakers, pour l’accession en Ligue 1, à la fin de la saison.

J-5 avant la rentrée des équipes du championnat de France de Ligue 2. La première journée est fixée à ce vendredi 26 juillet, pour les 20 équipes au départ, nanties d’aspirations bien différentes. Devant, plusieurs clubs ont la prétention de jouer les premiers rôles, voire de viser l’un des deux (ou trois selon les barrages) accessits à l’élite du foot français. Le verdict sera rendu, au plus tard au 15 mai, pour la dernière journée. Mais avant, nous avons sondé les bookmaker nationaux, pour prendre le pouls du moment des équipes annoncées comme les plus fortes.

Caen et Lens favoris poure retrouver l’élite

Alors, la Ligue 1 pour qui ? Le Stade Malherbe de Caen en premier. Les Normands fraîchement relégués sont les favoris des opérateurs que nous avons consulté. Ils voient le club du coach Rui Almeida revenir en L1, à la cote moyenne de 2,3 ; c’est une cote de confiance. Avec Caen, probablement le RC Lens. Les Nordistes ont des moyens, depuis quelques années qu’ils sont redescendus en Ligue 2, mais jusqu’ici ils ont échoué à remonter. A en croire les bookmakers du pays, cette saison devrait être la bonne pour eux. Ils y croient à la moyenne de 2,75 contre un.

Vous aimerez aussi:  Classement sportif de la Ligue 2 vs le budget des clubs

Une Ligue 2 majoritairement disputée entre Normands et Bretons ?

Avec eux, il faudra également compter sur l’En Avant de Guingamp, l’autre club en provenance de l’étage supérieur et du FC Lorient voisin. Les premiers sont crédités d’une cote à 3, les Merlus à 3,25. Les observations s’accordent sur une chose : la Ligue 2 penchera à gauche, dans un duel annoncé fratricide entre clubs de Bretagne ou de Normandie, si l’on ajoute à ceux déjà évoqués, Le Havre, à la cote de 4,25. La grosse cote enfin, est pour Chambly, l’un des promus. Si le club de l’Oise accède à l’élite à la fin de l’exercice 2019-20, cela rapportera 70 fois et plus la mise à ceux qui auront osé le jouer.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑