Comment la marque Rossignol est devenue un incontournable du snowboard ?

16 avril 2020 à 13:05 par Article partenaire

0

Saison après saison, Rossignol s’est imposée comme une marque forte, sur le terrain des sports d’hiver.

Lorsque l’on est passionné de sports d’hiver, il est difficile de passer à côté d’une marque aussi emblématique que Rossignol. Pour profiter de sensations incomparables en toute sécurité, il ne faut jamais faire l’impasse sur un matériel de qualité. Depuis sa création et au fil des années, l’entreprise Rossignol s’est imposée comme un incontournable du marché du ski et du snowboard. Comment cette marque s’est-elle construite une telle réputation au fil du temps ? À qui s’adresse-t-elle et comment son succès s’est-il installé ? C’est ce que nous allons voir à travers ces quelques lignes.

Rossignol : un nom qui se forge dans le temps

Chaque année, les Français sont nombreux à partir aux sports d’hiver. S’il n’est pas interdit de rêver devant ceux qui le pratiquent de manière professionnelle, chacun a également le droit de profiter des sensations offertes par la glisse. Et pour cela, rien ne vaut un matériel de qualité et fiable. Certaines marques sortent du lot ; c’est le cas de Rossignol, qui a su se forger un nom et une expertise à travers les années. On peut d’ailleurs découvrir la marque Rossignol sur Snowleader, l’un des acteurs majeurs de la vente de Ski sur Internet en France. Comment la marque s’est-elle construite ?

Tout commence en 1907. Abel Rossignol est un menuisier passionné de ski basé à Voiron. Cette année-là, il décide de réaliser sa première paire de skis de manière artisanale, et en bois massif. Mais en réalité, ce sont les champions et championnes qui ont donné à Rossignol la réputation qu’elle a encore aujourd’hui. À commencer par Emile Allais, qui, en 1937, devient champion du monde alors qu’il est équipé du ski Olympique 41.

Vous aimerez aussi:  PSG : Combien vaut Rafinha sur le mercato ?

Quelques années plus tard, en 1941, Abel Rossignol dépose le brevet du ski olympique, à l’origine du ski moderne avec des skis contre-collés. Et en 1948, notamment grâce à une paire de ski conçue via cette technique de fabrication, Henri Oreiller devient le premier champion olympique Français de l’Histoire. Ce n’est encore que le début de l’aventure pour l’entreprise Française, qui se tourne vers l’international à partir de 1956, lorsque Laurent Boix-Vives prend les commandes.

Les champions font entrer Rossignol dans l’Histoire

Difficile de le nier, mais si la marque s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels, ce sont réellement les champions qui ont permis de faire entrer Rossignol dans l’Histoire. En 1960, aux Jeux Olympiques de Squaw Valley, Jean Vuarnet décroche la médaille d’or ; il porte les premiers skis métalliques à ses pieds.

Dix ans plus tard, Rossignol s’implante aux Etats-Unis et place sur le marché ses premiers skis de fond. Il devient alors numéro un mondial du ski. Et les champions, eux, continuent de s’enchaîner.

Une marque qui se diversifie

La force de Rossignol réside aussi dans sa capacité à se diversifier. Après avoir proposé ses propres chaussures de ski alpin en 1990, Rossignol rachète la division « fixations » de la marque Look en 1994. Une grande partie de ses sites de production est alors délocalisée.

En 2005, le groupe Quicksilver rachète Rossignol, et c’est le début d’une série de restructuration et de rachats. Alors qu’une partie de la fabrication de skis est relocalisée en France, c’est le groupe Suédois Altor Equity Partners qui rachète Rossignol et qui détient 80 % du capital.

En Savoir plus sur le site français Rossignol : https://www.rossignol.com/fr/




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑