FC Barcelone – L’associé de Mike Tyson négocie le naming du Camp Nou

24 avril 2020 à 21:14 par Thomas

0
FC Barcelone Camp Nou naming

Le Camp Nou cherche un naming pour la saison prochaine et discute avec des partenaires potentiels.

A peine annoncé, déjà négocié. Mardi, le FC Barcelone annonçait qu’il allait ouvrir pour la saison prochaine la cession des droits de naming de son stade Camp Nou, en promettant de verser les bénéfices de l’opération à la lutte contre le coronavirus. Ce vendredi l’on apprend que déjà des premières discussions se nouent, dont l’une initiée par le milliardaire britannique, Alkiviades « Alki » David.

L’associé de Mike Tyson discute pour les droits d’un an sur le Camp Nou

Lequel est par ailleurs, tel que le précise le Daily Mail outre-manche, l’associé de l’ancien boxeur Mike Tyson, dans un business centrée sur le cannabidiol (CBD). Alki David est surtout riche d’être de la famille derrière l’embouteillage des bouteilles de Coca-Cola. Au média britannique qui l’interroge, il dit être « optimiste ». « Le contact s’est ouvert en début de semaine et je suis convaincu que l’accord sera conclu », révèle l’homme d’affaire né au nigérian et à la tête d’une fortune donnée par le Daily Mail à près de 3 milliards d’euros.

Vous aimerez aussi:  Le RC Lens dévoile un maillot sainte-Barbe. Rupture de stock immédiate

Des droits de naming qui s’annoncent records

A propos d’argent, Alki David s’est tenu à la confidentialité des chiffres de l’opération, mais révèle néanmoins quelques indiscrétions : « Manchester City a obtenu un peu plus de 18 millions de livres (20,5 M€) pour ses droits annuels, les Spurs souhaitent 25 millions (28,5 M€), mais Barcelone est à un niveau différent », sous-entendant qu’il faudrait viser au-delà de ces proportions. Ces que la marque élue bénéficiera d’une visibilité mondiale, sachant que l’opération est associée à une cause caritative.

Hésitation entre deux marques à associer au projet

La marque justement, à associer au stade, Alki David hésite encore mais il penche pour l’un de ses deux business, entre le groupe FilmOn spécialiste du contenu vidéo à la demande, ou Swissx qui développe des produits médicinaux, à base de canabis. Au bout de la période d’un an, le Barça n’exclut pas de conserver le naming de son stade à son bénéfice. C’est une manière habile de la direction, pour faire accepter l’idée à ses fans, comme en son temps, d’associer l’Unicef au maillot, alors vierge de tous sponsors.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑