Ismaïla, Bouna, Mangala ou Sidy : Quel est le Sarr le plus cher du football ?

10 février 2020 à 22:35 par admin

0

Ils sont plusieurs Sarr sur les terrains du football professionnel. Lequel est le plus cher sur le mercato ?

Sarr est un nom répandu dans l’univers du foot, aucun de ceux qui le portent pour les plus exposés sont de la même famille. On connait la plupart voire tous, car ils évoluent en Ligue 1 ou y étaient encore jusqu’à peu. L’OM a Bouna, ailier reconverti latéral droit, il est le plus âgé du plateau. Inversement, Ismaïla anciennement rennais, désormais à Watford, et Malang, défenseur à l’OGC Nice sont les plus jeunes. Entre tous ces mêmes patronymes, lequel est estimé le plus cher sur le mercato ?

Ismaïla a la plus forte valorisation marchande chez les Sarr

Ismaïla, sans trop de surprise eu égard à la fraîcheur de ses 21 printemps et à son positionnement sur le terrain. Celui pour qui son club de Londres a investi 30 millions d’euros l’été dernier est donné à 27 M€ par la plateforme Transfermarkt, mais plus significativement à presque 60 millions d’euros, du côté du Centre international d’étude du sport, en Suisse.

Bouna, d’ailier à latéral de l’OM

Anciennement, le Marseillais Bouna campait le même poste d’ailier, dévoreur de couloir. Mais sous les ordres de Rudi Garcia, il a reculé d’un cran, au poste de latéral droit. Celui qui réfléchit encore au choix de sa sélection (il peut tout à la fois défendre les couleurs de la France, du Sénégal ou de la Guinée) est valorisé à 8 millions par Transfermarkt et de 10 à 15 du côté de l’Observatoire du football.

Vous aimerez aussi:  OM, Stade Rennais, RC Lens: Ce que rapporte une 5e place en Ligue 1, 2020-21

Entre Bouna et Malang, les estimations sont proches

Entre Ismaïla et Bouna se glisse Malang, défenseur que couve l’OGC Nice. A 21 ans, il s’est stabilisé dans l’axe de la charnière du GYM. Il est un joueur à fort potentiel marchand, sauf qu’il ne lui reste qu’un an et demi (jusqu’en 2021) de contrat en club, avec pour conséquence de diminuer sa cote, présentement estimée entre la dizaine et la quinzaine de millions d’euros. Non loin de Nice, à Nîmes, joue Sidy Sarr. Milieu de terrain axial, il vaut de 2 à 3 millions d’euros sur le marché des transferts.

Naby et Adama évoluent aux échelons inférieurs en Angleterre et en France

Enfin, les plus modestes et moins connus, Naby et Adama. Le premier défend les couleurs de Charlton Athletic en Championship anglais, l’autre celles du Paris FC en Ligue 2. Ils ont une valorisation proche du demi-million sur le mercato.




Les commentaires sont fermés

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV