Parachute : histoire d’une chute libre

12 mars 2021 à 16:10 par Article partenaire

0
Parachute
Le saut en parachute, un plaisir accessible au plus grand nombre.

Aujourd’hui considéré comme un sport extrême, le parachute trouve son origine à la Renaissance, mais n’est réellement conçu qu’en 1796. De Léonard de Vinci aux commandos parachutistes de l’armée, partons sur les traces de celles et ceux qui veulent prendre leur envol.

Léonard de Vinci, ingénieur du parachute

Alors que certains vestiges de la culture arabe et chinoise montrent que le saut en chute libre a toujours fasciné les hommes, ce n’est qu’en 1485 que l’idée émerge réellement dans l’esprit d’un savant de renom, artiste célèbre et ingénieur talentueux : Léonard de Vinci. Il dessine alors une ébauche de parachute pyramidal, qui mesure sept mètres de côté et de hauteur. Persuadé que l’homme pourrait un jour voler, il consacre une partie de ses travaux à ce projet fou, qui paraît alors totalement irréalisable aux yeux de son entourage. Ainsi, l’esquisse tombe aux oubliettes pendant des centaines d’années et aucune avancée ne permet de concrétiser le projet de l’artiste.

Parachute moderne et premier saut

En 1796, André-Jacques Garnerin, aérostier français, réalise le tout premier saut depuis une montgolfière et survole le parc Monceau à Paris. Le parachute n’est alors qu’un dispositif composé d’une toile, auquel de nombreuses modifications seront apportées lors des décennies suivantes. Il faut attendre 1912 pour qu’un officier américain, Albert Berry, se jette pour la première fois d’un aéroplane en parachute. Un saut qui le fait entrer dans l’histoire et marque dans le même temps le début du parachutisme militaire !

Armée et parachutisme

Pendant la Première Guerre mondiale, puis la Seconde, le parachutisme prend en effet une toute autre tournure lorsque l’armée se rend compte de son plein potentiel. S’il n’est qu’un dispositif de secours en 14-18, son utilisation s’intensifie en 39-45 et donne lieu à la création d’unités parachutistes et d’armées aéroportées. Peu de temps après, on commence à considérer le parachutisme comme un sport extrême, qui permet de réaliser des prouesses.

Vous aimerez aussi:  Cristiano Ronaldo plus que Messi pour les joueurs de Fortnite

Un loisir comme un autre

Aujourd’hui, cette activité est totalement démocratisée et accessible au plus grand nombre. Loin de n’être associé qu’à l’armée ou aux athlètes casse-cou, sauter en parachute est un loisir qui permet à n’importe qui de se jeter dans le vide. Des sites en ligne comme Funbooker donnent l’opportunité de réserver un saut en quelques clics. A des kilomètres, donc, de l’époque où il s’agissait d’un luxe hors-norme.

Vers plus de sécurité

En même temps que sa démocratisation, les règles de sécurité liées au parachute ont évolué pour éviter les accidents (qui sont aujourd’hui très rares). Au sol, dans l’avion ou pendant la chute, les mesures de précaution doivent être appliquées avec prudence. C’est pourquoi les premiers vols se font en tandem, accompagnés d’un moniteur expert. De plus, le matériel est régulièrement vérifié, afin de s’assurer de sa bonne qualité et de sa résistance. Si vous n’êtes toujours pas convaincus, demandez à vos proches qui ont déjà effectué un tel saut de vous guider ! Ils sauront probablement lever vos derniers doutes sur ce sport qui peut se pratiquer à tout âge.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV