L’impact du COVID-19 sur la valeur marchande des clubs selon KPMG

6 mai 2020 à 11:15 par Thomas

0
PSG valeur marchande mercato

La crise sanitaire a des conséquences directes sur la valorisation marchande des équipes, dont celle du PSG et de sa star Mbappé.

Tout s’écroule comme un château de carte. Sans jeux sportifs possibles, les clubs n’ont plus de rentrées d’argents, et s’il n’y a pas de business, les franchises comme n’importe quelle autre entreprise perdent en force et en valeur. Au football, c’est l’actif joueur qui en souffre le plus, dans ce contexte de pandémie mondiale du COVID-19. La conséquence est de déprécier la cote de chacun sur le marché des transferts.

La crise du COVID-19 fragilise la valeur des équipes sur le mercato

Le cabinet d’audit et de conseil KPMG tente d’analyser les répercussions sur la valeur marchande des collectifs les plus riches du foot. En prenant pour référence les estimations données avant le début du confinement pour base de comparaison et deux scénarios pour projection : l’une d’une saison sportive qui parvient à aller à son terme et l’autre d’une exercice stoppé prématurément. Comme c’est le cas en France.

Le PSG et Kylian Mbappé impactés au pire des scénarios envisagés

De fait, pour ce qui concerne l’appréciation du PSG, seule la plus basse compte, c’est-à-dire celle d’un championnat dont a été ordonné l’issue finale, avant son dénouement. En ce cas, le collectif parisien, évalué à 934 millions d’euros en février 2020, perd 25,4% de sa valeur, à 696 millions d’euros. La baisse aurait été estimée à 18,1%, si la Ligue 1 avait poussé jusqu’à son terme. Suivant ce même scénario inachevé, le seul Kylian Mbappé perd 48 millions d’euros (de 225 M€ en février à 177 M€), mais il reste le joueur donné le plus cher dans le monde du ballon rond.

Le Napoli et le Barça perdent le plus avec la crise

C’est au Napoli, suivi du Barça que l’impact de la crise sur la valeur marchande du collectif professionnel est la plus forte, parmi les vingt clubs justifiant des équipes les plus chères. La baisse en ce qui les concerne approchera les 20% dans le cas d’une saison pleine et près de 29%, à l’inverse. Le club catalan a le quatrième effectif le plus valorisé du foot. Il dépassait le milliard en février (1136 M€), il flirtera avec les 800 millions d’euros, si la Liga n’est pas autorisée à reprendre.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑