PSG : Combien ça coûte de recruter Benjamin Pavard (Bayern) ?

22 août 2020 à 21:30 par Thomas

0
Benjamin Pavard Bayrn PSG transfert

Le PSG sur la piste de Benjamin Pavard ?

Après l’intérêt supposé ou réel du club pour Boateng, Lucas Hernandez voire même Alaba, c’est cette fois Benjamin Pavard annoncé ce samedi par L’Equipe, comme une cible possible du recrutement du PSG. A la veille de la finale de la Ligue des champions, l’information n’est pas anecdotique. Leonardo apprécierait le profil du champion du monde et le PSG cherche des renforts d’abord français, autant que possible.

Le PSG suivrait Pavard. Mais la piste est potentiellement chère

S’offrir Benjamin Pavard n’est en rien impossible, mais cela reste objectivement très incertain. L’Equipe le souligne, le joueur fait l’unanimité en Bavière, de ses partenaires de jeu, à sa direction. Surtout, c’est un profil qui peut s’avérer extrêmement cher, sachant qu’une forme de rivalité de modèle et de business, sépare Paris de Munich. Pour recruter le latéral ou défenseur axial depuis Stuttgart l’été dernier, le Bayern a versé 35 millions d’euros. Aujourd’hui, et en dépit d’une récente blessure à une cheville, il est valorisé plus cher, à 40 millions d’euros par Transfermarkt, 50 de la part du cabinet britannique KPMG et de 70 à 90 millions d’euros, pour les chercheurs suisses de l’Observatoire du football (CIES). Sans savoir la position du Bayern à ce sujet, on devine que la vérité est sûrement plus proche de l’estimation du CIES.

Vous aimerez aussi:  Borussia Dortmund : Que gagne la pépite Youssoufa Moukoko au BVB ?

Quatre ans de contrat pour lesquels le Bayern Munich voudra compensation

Benjamin Pavard a un contrat long chez le champion d’Allemagne. Il s’est engagé sur cinq ans, jusqu’en 2024, les quatre saisons qu’il reste sont à compenser. Et un salaire à revaloriser, à plus que les 7 millions d’euros bruts (hors primes), que gagne le joueur de 24 ans, au Bayern. Benjamin Pavard a été formé au LOSC, qu’il a quitté en 2016, pour découvrir la Bundesliga, de l’autre côté du Rhin. Il s’y est imposé, en quelques années.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑