Stade Rennais, ASSE, OGCN: Combien ça coûte de recruter Jovane Cabral (Sporting) ?

7 juin 2020 à 19:30 par Thomas

0
Sporting CP transfert Jovane Cabral

Selon la presse portugaise, le Sporting ne devrait pas manquer d’offres pour Jovane Cabral et peut-être viendront-elles de France.

Un même profil que plusieurs clubs de Ligue 1 convoitent. L’ASSE déjà l’an dernier, le Stade Rennais et l’OGC Nice en ce moment, selon un information de A Bola au Portugal qui assurent que d’autres du championnat ont coché le profil de Jovane Cabral comme un candidat. Ailier de 21 ans, il défend les couleurs du Sporting CP, depuis ses débuts chez les professionnels, en 2017-18.

Le Stade Rennais, l’ASSE ou l’OGCN ont ou ont eu un oeil sur lui

Il sort d’une saison mitigée, car longtemps blessé à l’entame, mais sa rentrée en 2020 rassure les investisseurs du foot, que A Bola croit savoir nombreux pour lui. Le journal sportif portugais précise qu’il faudra 15 millions d’euros pour le recruter. C’est énormément d’argent pour la Ligue 1, de surcroît dans ce contexte économique. Trop pour Sainté qui ne pourrait négocier autrement que par un prêt. Possible pour le Stade Rennais, avec les deniers de la vente de M’Baye Niang si elle se fait, et ceux possible (à condition de passer les barrages), de la Ligue des champions. Ça peut l’être également pour l’OGC Nice, avec l’apport de la nouvelle direction.

Jovane Cabral a un contrat jusqu’en 2023 avec le Sporting et une clause à 60 M€

Jovane Cabral est sinon valorisé à moitié moins, soit près de 7 millions par Transfermarkt. International cap-verdien une fois (il rest éligible à la sélection portugaise, son autre pays), il aussi dans son contrat une clause libératoire à 60 millions d’euros. Cela, depuis sa dernière extension de contrat, sur la fin de l’été 2018 et jusqu’en 2023. Il a été à cette occasion « significativement augmenté », tel qu’indiqué dans la presse portugaise. Il avait précédemment le salaire des rookie, à 3 000 euros bruts mensuels, il s’est probablement au moins rapproché de la moyenne du vestiaire, à près de 50 000 € par mois.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑