Stade Rennais : Ça coûte combien de recruter Alphonse Areola (PSG) ?

5 septembre 2020 à 12:20 par Thomas

0

Alphonse Areola est en ballotage cet été, entre Madrid qu’il vient de quitter, Paris où il est rentré, et Rennes où il est annoncé.

Un billard à trois bandes se dessine possiblement, entre Chelsea, le Stade Rennais et le PSG. Les Blues visent le gardien du club Breton, Edouard Mendy pour renfort. Et dans le cas où le portier de 28 ans viendrait à partir pour le Royaume-Uni, alors Rennes pourrait jeter son dévolu, sur Alphonse Areola, de retour au Paris Saint-Germain après une saison passée en prêt, au Real Madrid. Celui qui n’a encore jamais connu de transfert avec indemnité compensatoire, sort d’un exercice mitigé. Et sa cote sur le mercato s’en ressent conséquemment.

Areola pour remplacer Mendy au Stade Rennais ?

Justement, combien alors vaut Alphonse Aréola sur le marché des transferts ? Il n’a joué qu’une douzaine de matches cette saison entre le PSG (4) et le Real Madrid (8) et son contrat – prolongé en fin d’année 2018 – avance dans le temps, sa cote est donc estimée à la baisse sur la saison 2019-20, toujours en cours. Il vaut 13 millions d’euros pour Transfermarkt et de 10 à 15 millions d’euros, donnés par l’Observatoire du football ; en baisse au CIES, sur les deux derniers mois. Le Real Madrid n’avait pas d’option d’achat dans le prêt d’un an négocié avec Paris.

Vous aimerez aussi:  PSG : Salaire, contrat, ce que Mauricio Pochettino aurait signé avec le PSG

Sous contrat jusqu’en 2023 avec le PSG

Depuis l’extension de son contrat, le gardien de 27 ans, trois fois sélectionné chez les Bleus est au Paris Saint-Germain jusqu’en 2023. Il a été augmenté à cette occasion, à près de 8,4 millions d’euros bruts la saison. En Premier League anglaise, c’est justement l’équivalent de Kepa Arrizabalaga à Chelsea. Le portier des Blues est le deuxième portier le mieux payé du championnat. Pour le Stade Rennais, c’est plus que n’importe quel autre joueur du vestiaire. Areola pourrait difficilement conserver ses émoluments en Bretagne, mais il aurait la garantie d’un projet sportif attractif, avec la Ligue des champions à disputer.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑