Stade Rennais – Combien ça coûterait de recruter Raphina (Sporting CP) ?

17 août 2019 à 13:40 par Ludo

0

Le Stade Rennais suit Raphina pour remplacer le départ de Sarr.

Le destin d’Ismaïla Sarr réglé depuis que le joueur a traversé la Manche, pour Londres et le club de Watford, le Stade Rennais se penche désormais sur la question de son remplaçant. Plusieurs profils sont suivis par le board, selon L’Equipe, celui de Raphina en serait un en bonne place, puisque la direction bretonne aurait formulé une proposition au Sporting CP à qui il appartient. Sans en dévoiler le montant. L’ailier brésilien est à Lisbonne depuis seulement un an et son club ne serait pas très enclin à s’en séparer. Voyons combien cela pourrait coûter aux rennais de recruter le joueur de 22 ans.

Raphina pour remplacer Sarr au Stade Rennais ?

Son âge, justement encore jeune, contribue à valoriser le joueur sur le marché des transferts. Il y a un an, le Sporting a versé 7 millions d’euros au Vitoria Guimaraes, pour le recruter. Aujourd’hui, sa cote a au moins doublé voire plus si en effet les dirigeants portugais entendent le retenir. Il reste quatre saisons contractuelles au joueur, jusqu’au 30 juin 2023 il n’y a pas d’urgence à clarifier sa situation. Sinon, Raphina a une clause libératoire, à 60 millions d’euros. Si le Stade Rennais le veut vraiment, c’est encore le meilleur moyen que de la lever. Seulement, ça reste impossible pour les finances modestes des Bretons.

Vous aimerez aussi:  Quels sont les clubs les plus fair-play en Ligue 1 cette saison ?

Une clause libératoire et un contrat jusqu’en 2023

Le salaire de Raphina n’est pas connu, mais il est compris entre les presque 3 millions d’euros estimés du salaire annuel de Bruno Fernandes au Sporting et 307 503 euros qui sont, selon le rapport annuel de Sporting Intelligence, l’équivalent du salaire moyen de la Liga NOS, le championnat élite de football portugais. A 22 ans, le gaucher Raphina a déjà fréquenté trois clubs différents : le Sporting CP, le Vitoria Guimaraes avant et Avai, au Brésil, avant qu’il ne gagne l’Europe.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑