Voile : Aurélien Ducroz et son nouveau bateau Crosscall, la journée épilogue

8 juin 2021 à 17:10 par Thomas

0
Aurélien Ducroz voit plus haut et plus loin, maintenant qu’il a son nouveau voilier.

Les trémolos dans la voix, au moment d’égrener tous les noms associés au projet, trahissaient très facilement, l’émotion de sa journée. C’est que ce lundi 7 juin, en périphérie de Caen, était pour Aurélien Ducroz, l’aboutissement d’un rêve. Un autre que cet aventurier des mers, mais aussi des montagnes, s’est fixé, comme un défi de plus à glisser sur son CV.

Un an plus tard, le Crosscall Class40 est sorti des ateliers

Ainsi a été dévoilé le Class40 Crosscall. Bien né, à en croire son propriétaire, tout excité à l’idée de se mesurer aux autres, en mer. Ce sera pour bientôt, dès le 27 juin, sur la course Les Sables – Horta – Les Sables. Son projet, Aurélien Ducroz l’a matérialisé à une vitesse aussi express, qu’il avale toujours les pentes les plus vertigineuses, l’hiver sur ses skis. En un peu plus d’un an, il apprenait d’abord que son partenaire Crosscall lui resterait fidèle au moins jusqu’en 2022. Avant de se projeter sur la construction de son propre bateau, catégorie Class40, imaginé par le cabinet d’architecte, Franck Lombard. Hier, lundi, était le jour de sa présentation. Précédent l’étape ultime avant la mise à l’eau.

La victoire sur la Route du Rhum 2022 en point de mire

Avec sa nouvelle bête de compétition, Aurélien Ducroz ne s’en cache pas : « Le but sera de gagner ». Peut-être moins, la Transat Jacques Vabre, son premier grand rendez-vous à venir, avec David Sineau pour le seconder, que la prochaine Route du Rhum 2022, en solitaire. C’est que son bateau, parce qu’il sort tout droit des ateliers de construction, sera logiquement plus performant que le reste du plateau. « Attention, on ne collera pas deux noeuds dans la vue, à la concurrence », tempère son skipper.

Vous aimerez aussi:  Flèche Wallonne 2021 : Les primes de la classique belge

Prendre ses marques dans son nouveau bateau

A bord, et comme toujours dans les voiliers de course, le confort est réduit à l’expression la plus minimaliste. Beaucoup d’électronique (fournie par la partenaire Crosscall), et bientôt, un matelas en billes. Juste un léger bout de confort, pour ne pas dormir à même la fibre de verre, pour composite essentiel dans le processus de construction. S’il garde l’information secrète, autant que le coût du projet (estimé proche de 800 000 euros), le poids de ce nouveau bateau est supposé être plus léger que la concurrence. Puisque le règlement des courses obligent les navires à respecter le même poids, cela permettra de répartir les charges manquantes, là où elles seront le plus bénéfiques.

Un nouveau code couleur pour le sponsor titre

Crosscall, le constructeur français de téléphones et tablettes à haute résistance, est le partenaire titre et majeur de l’opération. D’autres ont décidé de suivre, eux aussi souvent fidèles, depuis la première vie de skieur de l’extrême du Chamoniard de 39 ans, jusqu’à sa reconversion décidée en 2010 : Grenweez, Mila, Mont-Blanc Natural, Michel Herbelin, Helly Hansen et Resort. Aurélien Ducroz portera le 166 sur la coque, un numéro d’identification, donné à chaque bateau de la catégorie qui sort des ateliers. Certains y voient une référence au 16 juin (16/6), qui colle au jour saint de son prénom, dans le calendrier chrétien. D’autres préfèrent additionner les chiffres 1+6+6, pour faire le 13 des Bouches du Rhône, ou siège la société Crosscall. Cette dernière a profité de l’occasion pour dévoiler une nouvelle identité graphique, avec du vert, pour à l’avenir accompagner les produits grand public que développe la marque ; le rouge restant plutôt associé à la gamme des professionnels.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV