Tour de France 2019 – J’ai testé une étape dans une voiture de la caravane

21 juillet 2019 à 15:35 par Thomas

0

Que la joie soit communicative et l’attention maximale, pour mots d’ordre des caravaniers du Tour de France cycliste. – @Sportune.

Les coureurs du Tour de France 2019 sont le coeur de la manifestation. C’est l’accélérateur émotionnel et l’essence même de l’épreuve. Mais la Grande Boucle marche aussi grâce au poumon, pour lequel le public se déplace, souvent en première intention. L’on veut bien sûr parler de la caravane publicitaire, de 160 véhicules et 31 marques, pour cette 106 édition. Dire qu’elle est attendue des spectateurs massés sur les routes est une euphémisme. Le temps d’une étape, entre Binche en Belgique et Epernay en France, ce lundi 8 juillet, j’ai pu mesurer son énorme popularité.

Une journée sous une cafetière géante de Senseo

Invité à bord d’une cafetière géante juchée sur l’une des voitures du dispositif Senseo ; le « café officiel » de la course. Avec Rémi, un habitué du Tour et de sa caravane, pour pilote. Rendez-vous m’a été donné, dès potron-minet sur le parking dédié à cet impressionnant cortège. Le rituel est tous les jours le même : checking et dernier coup de chiffon sur tous les véhicules, le rappel des règles de sécurité par les équipes d’Amaury Sport Organisation et de la Garde Républicaine, puis l’échauffement sous la forme d’une danse collective, orchestrée par l’animateur du podium Krys, partenaire du maillot blanc.

La sécurité pour priorité des caravaniers du Tour de France

Le départ enfin donné, chacun dans la file a son rôle à jouer. Devant, Rémi est le régulateur des troupes Senseo. C’est lui qui imprègne le rythme, alerte d’un danger, d’un pont ou d’un dos d’âne. Ses consignes sont transmises aux autres par radio. Il ne doit jamais s’arrêter – en montagne principalement, pour ne pas recevoir une nuée de spectateurs sur le capot. La caravane aimante les foules, je l’ai vérifié. Certains prennent de gros risques pour quelques goodies, c’est pour cela que sur les chars à l’arrière, ceux qui distribuent les lots ont des consignes claires : les jeter au plus loin des routes en visant vers le bas, pour ne blesser personne. Ça n’a l’air de rien, mais tous les caravaniers ne font pas la route dans les même conditions ; chez Senseo les plus sportifs pédalent toute une journée sur les vélos des chars.

Vous aimerez aussi:  Roland-Garros, le Tour et le PSG dominent l'année sur Google

Fascination du public pour ce défilé coloré et joyeux

Pour que le dispositif fonctionne, on roule en quinconce, au plus près des bords, avec assez distance entre chaque bolide, pour que puissent notamment remonter les secours. Tout est bien huilé et sur le parcours, le public en redemande. Et les caravaniers ? Beaucoup reviennent. Comme Rémi, pour qui c’est le troisième Tour de France. Et beaucoup plus pour le capitaine de son équipe, professeur d’EPS l’année. Faut-il en effet pouvoir ajuster son planning à celui du Tour. La majorité est étudiante. Festive toute la route, pour s’adresser au public et sage le soir venu, car le rythme sur les trois semaines de course est ici aussi, très éreintant. Du côté d’ASO, la tolérance sur la sécurité est nulle. Les pilotes de la caravane ont à souffler le matin, avant de prendre le volant.

Sous contrôle, bien orchestré, le défilé de la caravane est un moment de joie communicative, entre ceux qui la font et les autres qui la suivent. En Belgique ou en France, l’effet produit était exactement le même.

La caravane Senseo : les détails

C’est la septième édition du Tour de France pour la marque de cafetière.
Avec l’agence événementielle Ideatif pour l’accompagner, elle est présente sur le Tour, sur le village départ, à l’arrivée et bien sûr dans la caravane, avec cinq véhicules dont trois chars.
Sur les trois semaines de la course, 200 000 cafés vont être dégustés et 1 million de goodies distribués : des porte-clés, des jeux de cartes, des cabas et des drapeaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑