Mormeck vs Klitschko: France Ô joue les prolongations TV !

4 mars 2012 à 11:41 par admin

0

Jean Marc Mormeck / Wladimir Klitschko @Icon Sport

Comme on pouvait le craindre, le match entre Jean Marc Mormeck et Vladimir Klitschko n’a pas duré très longtemps ce samedi soir (seulement quatre rounds). Disputé en direct sur Orange ce choc des poids lourds fut réservé à un petit comité d’abonné de 4000.000 personnes environ. Mais heureusement pour les fans de boxe, la chaîne France Ô joue les prolongations TV aujourd’hui en offrant la possibilité aux amateurs de la discipline, l’occasion de revoir le championnat du monde des poids lourds. Dernier séance de rattrapage pour tous les retardataires : alors, en ce dimanche 4 mars n’oubliez pas de mettre un réveil à 16H55. Le combat sera ensuite suivi de deux documentaires (17H30 et 18H) et d’une interview exclusive.

Mormeck vs Klitschko : France Ô remet le boxeur français KO

Malheureusement pour le boxeur français, l’issu du combat Mormeck-Klitschko sera identique à celle de samedi soir sur Orange Sport. L’Ukrainien est resté champion du monde après seulement quatre rounds et un combat à sens unique ou le boxeur français a été deux fois au sol en l’espace de quelques minutes. «Mormeck est un boxeur avec beaucoup d’expérience et il sait ce qu’il doit faire sur un ring. Donc je devais être plus agressif que d’habitude pour ne pas subir son jab. Rapidement, j’ai essayé d’envoyer un peu plus pour le calmer. Mais il est revenu. Il m’a touché une fois et je n’ai pas aimé (…) Je veux dire tout le respect que j’ai pour Jean-Marc Mormeck qui est un bon boxeur. Beaucoup n’ont pas voulu prendre cette chance, lui l’a fait» a déclaré Klitschko après sa victoire par KO (la 50ème).

À l’issue de sa défaire contre Klitschko, Mormeck était tout simplement « dégoûté »

Forcément, du côté de Jean-Marc Mormeck, la sérénité n’était pas de mise après ce championnat du monde des poids lourds perdu : «Je suis dégoûté car je ne suis pas K.-O. Il n’y a rien pour arrêter le combat. Je suis sonné sur le coup. Je prends le coup de jus. Je tombe mais je reste lucide. Je ne suis pas K.-O. Compté, oui, mais pas K.-O. Je suis frustré. Je veux bien qu’on parle de la sécurité des boxeurs, mais si on arrête les combats dès qu’un gars va à terre, il n’y a plus de boxe (…) Je ne cherche pas de prétexte. Il est fort et rapide. Et sa droite est très sèche. Il ne faut pas la prendre. Face à lui, on se rend compte qu’elle arrive très très vite. Mis à part ça, il fait son truc… Mais on ne m’a pas laissé la possibilité de m’exprimer». À froid ce dimanche devant France Ô, le boxeur français pourra constater l’écart qu’il y avait entre lui et Vladimir Klitschko.

A lire aussi : Mormeck vs Klitschko, un match seulement pour l’argent

no images were found




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV