FFF-Primes : Sébastien Squillaci éconduit dans ses choix

Posté le 29 avril 2011 par

x0

C’est une goutte d’eau dans la tempête qui secoue aujourd’hui la Fédération Française de Football suite aux révélations de Mediapart mais une goutte dont on reparlera surement puisque le sujet est récurent depuis l’été 2010 : celui des primes du Mondial en Afrique du Sud .

Toulon, trop pro pour la FFF ?

D’après le Sun, Sébastien Squillaci, défenseur d’Arsenal et de l’équipe de France a souhaité faire don de la sienne à  deux de ses clubs formateurs, le FC Seynois et le Sporting Toulon Var. Comme l’avait d’ailleurs décidé avant lui, le milieu de terrain de l’OL, Jérémy Toulalan en direction du Jup, un club amateur situé en Bretagne.

Peine perdue pour Sébastien Squillaci ; le Sporting Toulon Var n’entrerait pas dans les critères de sélection de la fédération si l’on en juge par les déclarations du président du club varois au Sun : « Je ne suis pas d’accord avec cela, vous imaginez la différence que cela fait pour nous une prime de £50 000 (56 000 euros). » Pourquoi la Jeunesse Unie de Plougonven plutôt que Toulon ? Probablement parce que non loin du professionnalisme en championnat de CFA, le club varois n’est plus le club amateur et modeste qui répond aux exigence de la FFF. Ça peut se discuter. Mais du côté des hautes instances du football français on , aujourd’hui, plus sérieux à traiter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.