Le FC Barcelone a toujours autant d’argent pour recruter

Posté le 27 mars 2011 par

x0

Le Camp Nou du FC Barcelone

Le FC Barcelone, c’est un déficit de 77,1 millions d’euros sur la saison 2009/2010 et une dette qui atteint, au total, le chiffre de 442 millions d’euros… Alors quand on demande à Sandro Rosell, président des Blaugrana depuis maintenant neuf mois, comment se porte les finances de son club, forcément, le dirigeant ne saute pas de joie. « Le club est malade (économiquement), avoue-t-il dans une interview publiée ce week-end dans le journal espagnol Sport . Mais maintenant, nous savons ce qu’il faut faire pour guérir. Et nous réglerons le problème d’ici trois ou quatre ans. »

Sandro Rosell annonce donc, comme s’il s’agissait d’un plan de rigueur, que le prochain « budget transfert (du club) sera de 50 millions d’euros, sans compter les ventes. Mais si on ne vend pas, on n’achètera pas au-delà des 50. » Ce que ne dit pas le président, c’est que ce chiffre de « 50 millions d’euros » ne représente pas une baisse des dépenses pour le Barça. Depuis le début des années 2000, le leader de la Liga a rarement perdu plus d’argent sur le marché des transferts. 4 fois « seulement » sur 11 exercices, d’après nos calculs.

Le FC Barcelone équilibre ses dépenses sur le marché des transferts avec ses ventes

Sur 2010/2011, par exemple, le FC Barcelone n’a perdu « que » 20 millions d’euros entre les joueurs achetés et ceux qui ont été vendus.
La force du club tient dans sa capacité à vendre régulièrement des stars à prix d’or. Cette saison, le club a réussi à récupérer 30 millions d’euros du transfert de Yaya Touré à Manchester City.

En 2008/2009, il gagnait 25 millions d’euros avec le départ de Ronaldinho au Milan AC. Si Sandro Rosell arrive donc à maintenir ses revenus tirés de la vente de joueur au même niveau que par le passé, le FC Barcelone aura alors autant d’argent que d’habitude pour recruter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.