OL: Quand Gomis vivait en HLM…

Posté le 16 avril 2011 par

x2

Bafé Gomis à l'OL

Bafé Gomis à l'OL

Bafétimbi Gomis n’est pas à classer dans la catégorie des footballeurs jet-set, qui sortent en boîte de nuit tous les week-end. Loin de là, en tout cas selon son propos. Le joueur de l’OL s’est trouvé un slogan: « gros sacrifices, grosses récompenses ». Ce samedi, dans un long entretien à L’Equipe Mag, le buteur des Gones en dit plus sur son train de vie et son rapport avec l’argent. De ses débuts dans les quartiers défavorisés, en passant par ses années à l’ASSE, jusqu’à aujourd’hui, à Lyon, dans le club le plus riche de France. Un témoignage éloquent (si sincère ?), qui contraste avec les trains de vie affichés par certaines vedettes dont nous vous racontons régulièrement les excès.

« A Saint-Etienne, j’ai développé le sens du partage, que je vivais chez moi au quotidien, raconte-t-il. On est une famille de 10 enfants. On vivait ensemble au neuvième étage d’un HLM à la Beaucaire, près de Toulon. Une fois arrivé au centre de formation des Verts, j’ai dû apprendre à conjuguer respect de l’autre et nécessité de réussir. Heureusement, on vivait à l’écart de la ville et de ses tentations. »

Gomis n’est jamais allé en boîte de nuit… sauf une fois

Bafé explique que lui aussi aurait pu « disjoncter ». Mais le joueur s’est imposé un train de vie des plus stricts, pour éviter de déraper, « avec l’argent ». « Je ne descendais pas en ville et jamais je ne suis allé en boîte de nuit, assure-t-il. Sauf une fois (après un match perdu en championnat de 15 ans). Mais je ne suis pas retourné en boîte avant l’âge de 19 ans et mon contrat pro signé. Ca ne m’empêche pas de boire un bon verre de temps en temps, mais toujours en conscience. (…) J’ai la chance d’être footballeur pro à Lyon, d’être très bien payé et à l’abri du besoin. Je ne me vois pas gâcher tout ça. »

2 réflexions au sujet de « OL: Quand Gomis vivait en HLM… »

  1. julien-asse-42

    Oui c'est ca on y croit tous.

    Ce mec est un pourri qui n'a aucune reconnaissance pour son club formateur, si il connaissait la notion de respect il feterai ses buts contre Sainté avec + de discretion.

    Quand a son hygiene de vie, elle est tres significative de son laisser aller apres la qualif en coupe d'europe avec l'ASSE.

    Répondre
  2. Apteis

    Du respect ? Envers qui, les connards dans les tribunes qui le sifflaient?

    Il a été traité comme de la merde par ceux qui le vénéraient un an plus tôt. Je me suis même fait insulté à GG parce que j'avais osé l'applaudir sur une action ou il ne marque pas.

    Et après, ça ose demandé du respect… Le mec il pense à sa carrière aussi. Autant son caprice l'année d'avant quand il a fait le forcing pour aller à Lens, il aurait mérité des claques, mais autant pour son départ à Lyon… Le club avait besoin de liquidité, lui avait de l'ambition.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.