Stade Rennais: Antonetti prolonge, la fin de la limite des salaires ?

Posté le 12 avril 2011 par

x0

Stade rennais

Stade Rennais

L’entraîneur du Stade Rennais, Frédéric Antonetti, a officiellement prolongé son contrat d’entraîneur, mardi. Sous contrat avec le club breton jusqu’à la fin de la saison, le technicien est tombé d’accord sur une prolongation de deux ans. Déjà payé 80 000 euros brut par mois avant les négociations (salaire des entraîneurs de Ligue 1), le coach a, selon toutes vraisemblances, vu son salaire augmenter, même si on ne connaît pas (encore) ses nouveaux émoluments.

Quoi qu’il en soit, ce nouvel accord signe probablement la fin de la limitation des salaires à 100 000 euros brut par mois au Stade Rennais. Le club avait mis en place, jusqu’à cette saison, une sorte de salary cap, que ne pouvait donc dépasser aucun joueur de l’effectif. Mais depuis quelques jours, on sait que Frédéric Antonetti a placé comme condition à sa prolongation la fin de cette fameuse limitation. La raison est simple.

Au Stade Rennais, Antonetti souhaite garder ses meilleurs joueurs en supprimant la limitation de salaires

L’entraîneur souhaite garder ses meilleurs joueurs, comme Kader Mangane, voire même Yann M’Vila. A 100 000 euros brut par mois, le Stade Rennais se trouve bien en-dessous des prix du marché, comme nous vous l’expliquions il y a encore quelques jours (Stade Rennais, la fin du salary Cap ? ). Alors, Francois Pinault, actionnaire unique du club, a-t-il cédé aux exigences d’Antonetti ? Puisque ce dernier a signé sa prolongation, il semblerait bien que oui…

L’entraîneur du Stade Rennais avait un pacte avec son manager général

Pierre Dreossi, manager général du Stade Rennais, à propos de la prolongation de son entraîneur, Frédéric antonetti:  » J’étais certain de l’issue depuis longtemps. Il y avait un pacte entre nous. Hier, on a vu le président Patrick Le Lay et les actionnaires François et François-Henri Pinault. Cela s’est confirmé officiellement. Frédéric est un entraîneur qui met le club au cœur de son travail. C’est parfois difficile, car les intérêts à court terme sont parfois plus nombreux qu’à long terme. Mais il a l’intelligence de comprendre le fonctionnement d’un club. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.