Stade Rennais : M’Vila toucherait 400 000 euros de contrat avec Nike !

Posté le 14 avril 2011 par

x1

Stade rennais

Stade Rennais

Si l’international du Stade Rennais, Yann M’Vila, négocie actuellement une prolongation de contrat avec son club pour un salaire autour de 120 000 euros brut par mois, le joueur de l’équipe de France s’offre également une substantielle prime avec son équipementier Nike. La somme atteindrait tout de même 400 000 euros par an, selon le magazine Capital du mois d’avril. 400 000 euros, même avec un salaire renégocié, cela correspond à plus de trois mois de fiches de paie. Tout cela pour porter des chaussures et participer à quelques spots de pub !

Le joueur du Stade Rennais, Yann M’Vila, fait encore figure de petit joueur chez Nike

En fait, la marque à la virgule semble définitivement le sponsor le plus lucratif pour les sportifs. Nike offrirait en moyenne 20% de plus qu’Adidas pour chausser un joueur, selon Capital. Les sommes restent, bien sûr, confidentielles, mais le mensuel tient son estimation de diverses discussions avec les agents des joueurs.Le contrat avec la société peut tripler selon la notoriété du joueur, son parcours en Ligue des Champions, … F

ranck Ribéry aurait, par exemple, négocié un contrat à 1,2 millions d’euros annuel. Pas mal, mais on est loin du champion des champions. Lui ne joue pas au foot, mais au tennis. Il s’appelle Roger Federer et disposerait d’un contrat de… 13 millions de dollars annuel négocié jusqu’en 2018. Les footeux peuvent aller se rhabiller !

Une réflexion au sujet de « Stade Rennais : M’Vila toucherait 400 000 euros de contrat avec Nike ! »

  1. leclubpuma

    La politique de Nike est, ce que je veux je prends. Regardez la FFF, Nike voulait l'équipe de France elle l'a eu… à coup de millions. Nike ne regarde pas à la dépense en matière de marketing. Le seul qui peut suivre c'est Adidas…

    Le maillot de Rennes de l'année 2011/2012 est sur mon site web !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.