Stade Rennais – Comme propriétaire de chevaux, Niang est-il un bon finisseur ?

2 juin 2020 à 17:35 par Enzo Fiorito

0
M'Baye Niang hippisme Stade Rennais

M’Baye Niang s’est découvert une passion pour les chevaux de course. Et jusqu’ici ses trois chevaux s’en tirent honorablement sur les hippodromes.

M’Baye Niang fait beaucoup parler de lui ces derniers temps. L’ancien joueur du Torino s’est fait remarquer dans un domaine particulier : les courses de chevaux. Le 12 mai dernier, le joueur du Stade Rennais s’est rendu, en compagnie de quatre autres personnes, à l’hippodrome Pont de Vivaux, à Marseille, pour assister à la course de l’un de ses chevaux. Résultat : 1 500 euros d’amende puisque l’événement était en principe à huit clos.

Une passion pour les chevaux transmise par Benjamin André

« Vuelta Di Baci », « Bella Kasta » ou encore « Swetty Beauty », celle pour qui l’international sénégalais s’était déplacé le 12 mai dernier, sont les noms de ses trois protégés. Leur discipline de prédilection : le plat. Pour « Swetty Beauty », le parcours était jusqu’à présent parfait. Deux victoires en deux sorties. Jusqu’à ce mardi matin où la jument, âgée de deux ans, a terminé au pied du podium lors d’une réunion à Marseille Borély, dont elle était l’une des favoris, à 2,3 contre un. Au total, M’Baye Niang enregistre déjà cinq victoires et son écurie a empoché la somme de 54 160 euros, comme nous l’apprend sa fiche sur le site spécialisé Zone-Turf. Sa passion pour les courses hippiques lui vient de son ancien coéquipier à Rennes, Benjamin André, tel qu’il le raconte en cette fin mais, à Paris-Turf : « Il me parlait sans cesse des courses, lisait le Turf, analysait telle ou telle course. A force de l’entendre je me suis pris au jeu. » Propriétaire depuis le début de l’année 2020, le Rennais devra attendre le feu vert du gouvernement, pour pouvoir assister aux courses de ses chevaux depuis les gradins.

Vous aimerez aussi:  NBA - Kevin Durant s'offre un bout de franchise MLS

Les footballeurs émergent dans le monde des courses hippiques

Mbaye Niang n’est pas le premier footballeur à devenir propriétaire de chevaux. Il vient s’ajouter à une liste déjà bien remplie. Michael Owen, Wayne Rooney, Jérôme Rothen, Antoine Griezmann ou encore Clément Lenglet, les footeux semblent trouver leur pied dans cet exercice. Pour rappel, le nouvel entraineur d’Everton, Carlo Ancelotti avait crée sa propre écurie, « l’écurie Dei Duepi », en 2012, en association avec deux de ses anciens préparateurs physiques au PSG. Pour la petite anecdote, la tunique du jokey, des chevaux de M’baye Niang, est bicolore : rouge et noire. Passera t-elle aux couleurs olympiennes en cas de transfert ?




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑

Vous aimez cet article ?
Recevez la newsletter pour ne pas rater les prochains !
S'abonner
Fermer