Après la main de Henry et les maitresses de Woods, quand la malédiction Gillette va-t-elle toucher Federer ?

Posté le 9 décembre 2009 par

x1

S’il y a bien un service de communication dans le monde sportif qui doit enchaîner les réunions de crise en ce moment, c’est bien celui de Gillette. Procter&Gamble, son propriétaire, avait sorti le chéquier pour lier l’image de la marque de rasoir à celle de trois des sportifs les plus irréprochables et célèbres du monde. Tiger Woods l’homme parfait, Thierry Henry le compétiteur fair-play et Roger Federer, le plus grand tennisman de l’histoire tout juste papa. En l’espace d’un mois, deux des ses trois figures ont pris le bouillon. Thierry Henry avec sa main volontaire lors de France-Irlande vue, commentée et insultée par le monde entier. Tiger Woods et ses maîtresses , dont les nouvelles histoires extra-conjugales s’affichent tous les jours en Une des tabloïds. Mais que se passe-t-il donc ? Ce rasoir est-il maudit ? C’est que certains clients pourraient hésiter à l’acheter avec toutes ces ondes négatives qui tournent autour de lui. En plus, vu le prix qu’il coûte…

Pour l’instant, le seul épargné dans ce raz de marée se nomme Roger Federer. Le Suisse jouit toujours d’une image incroyablement positive. On se demande bien comment, s’il se rase tous les matins avec un objet démoniaque comme le rasoir Gillette. Peut-être, tout simplement, est-ce dans cette interrogation qu’il faut décerner le scandale susceptible de briser le numéro un mondial du tennis… Et oui, Roger Federer serait-il tout simplement infidèle à son sponsor ? L’homme qui a gagné tous les tournois du grand chelem ferait-il l’affront d’utiliser un vulgaire Bic tous les matins devant son miroir ? Quelle honte !

Trêve de plaisanterie, Gillette et plus largement Procter&Gamble, se trouvent véritablement dans une situation marketing délicate aujourd’hui, tant leur année 2009 constitue un chaos marketing. Début mai déjà, c’était une autre marque détenue par le groupe, Head&Shoulders, qui subissaient les foudres abattues sur son poulain, Richard Gasquet. L’éternel espoir du tennis français avait été pris pour dopage après avoir embrassé sur les lèvres (celles de la bouche ou peut-être d’autres situées plus bas, oui oui oui !!!) pleines de cocaïne, une belle américaine à Miami. Encore une situation de crise à gérer. On parle souvent des suicides à France Télécom. Peut-être faudrait-il surveiller de prêt, aujourd’hui, les employés du service communication de Procter&Gamble. Messieurs, mesdames, sachez qu’à Sportune, nous sommes solidaires de tous vos malheurs…

François Palissarde

Liens utiles :
Les frasques de Tiger Woods lui coûtent chers…

Comment Gillette a gommé la main de Thierry Henry sur une pub Internet

Une réflexion au sujet de « Après la main de Henry et les maitresses de Woods, quand la malédiction Gillette va-t-elle toucher Federer ? »

  1. Ping : 1 premier sponsor quitte le golfeur Tiger Woods SPORTUNE.FR - Sport, Business, Medias, Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.