ASSE: Pas de huis clos, mais 50000€ d’amende !

4 avril 2012 à 22:52 par Palissarde

0
Saint-Etienne - @Iconsport

Le stade Geoffroy-Guichard @Iconsport

C’est une première bonne nouvelle pour les supporters de l’ASSE. Le club stéphanois était sous la menace d’un match à huis clos suite aux incidents intervenus dans les tribunes de Gerland lors du derby contre l’OL disputé le 29 octobre dernier. La sanction a finalement été réduite en appel. Elle se transforme en une amende de 50 000 euros. Une information d’abord délivrée par le JT de France 3 Rhône-Alpes en début de soirée, puis confirmée par le site officiel de Saint-Etienne. Selon France 3 Rhône-Alpes, l’OL est de son côté condamné à 10 000 euros d’amende.

L’ASSE voit sa sanction du derby contre l’OL réduite

Voici le communiqué officiel de l’ASSE, ce jeudi: « L’AS Saint-Etienne avait été sanctionnée d’un match à huis clos ferme par la Ligue de Football Professionnel pour l’usage, par ses supporteurs, d’engins pyrotechniques lors de la rencontre OL-ASSE, le 29 octobre 2011 à Lyon. Saisie par le club, la Commission supérieure d’appel de la Fédération Française de Football a infirmé la décision de la Commission de discipline de la LFP en levant le huis-clos pour prononcer une amende de 50 000 euros. »

L’ASSE reste vigilant avec ses supporters…

Selon le communiqué, « la sanction infligée par la LFP est manifestement apparue injustifiée au regard des faits soumis à l’appréciation des organes disciplinaires. » Le club stéphanois rappelle tout de même que, « compte tenu des autres procédures en cours d’examen et des engagements pris, l’ASSE reste particulièrement vigilante et déterminée à faire cesser tout agissement susceptible d’engager à nouveau sa responsabilité. »

A lire aussi: Un total de 100 000 euros d’amende pour les Verts !

no images were found





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut de page ↑