Hoarau, Erding, Sessegnon et Sakho épongent à peine la dette : le PSG se déprécie à la vitesse grand V

11 mars 2010 à 15:37 par admin

0

Au Paris Saint-Germain, le traumatisme sportif a des répercussions bien plus dramatiques encore sur les finances du club. Pour appuyer d’avantage là où ça fait (très) mal, Le Parisien s’est intéressé à la valeur des quatre joueurs les plus côtés du club pour se faire une idée du prix que pourrait en retirer le Paris Saint-Germain. Ce calcul, précise aussi Le Parisien, ne repose pas que sur de la pure spéculation car la direction francilienne entend éponger les 20 millions d’euros de dette (estimées pour la fin de l’exercice) par la vente de certains joueurs.

Le PSG par NikeAu révélateur du Parisien, Mevlut Erding, Guillaume Hoarau, Mamadou Sakho et Stéphane Sessegnon ne pèseraient, dans le pire des cas que 31 millions d’euros. C’est à peine assez pour effacer l’ardoise mais surtout symptomatique de la dépréciation du club à la vitesse éclair. L’exemple le plus concret nous vient de Guillaume Hoarau. L’été dernier, le PSG a reçu une offre de 17 millions d’euros d’un club anglais. Blessé une bonne partie de la saison, il ne vaudrait aujourd’hui « que » huit millions d’euros, bien que son club assure le contraire. « Vu leur situation financière, les clubs minimisent les risques » note l’ancien président parisien, Jean-Michel Moutier comme pour mieux insister sur le fait qu’il n’y pas que Paris qui soit en crise. Et ça n’est pas forcément une bonne nouvelle pour le PSG.




Les commentaires sont fermés

Retour en haut de page ↑