Coupe de France 2012: Quevilly, la moitié des bénéfices en banque

Posté le 11 avril 2012 par

x0

Quevilly - @Iconsport

Quevilly - @Iconsport

L’US Quevilly, petit club de National, reçoit le Stade Rennais, ce mercredi dans le cadre des demi-finales de la Coupe de France 2012. Un match à 700 000 euros, pour les deux formations, somme qui correspond à la prime versée par la FFF à un club se qualifiant pour la finale. Si la somme ne paraît pas capitale pour une formation de Ligue 1 comme le Stade Rennais, qui tourne avec 52 millions d’euros cette saison (voir les budgets des clubs de Ligue 1), celle-ci paraît énorme pour Quevilly, qui dispose de 1,9 million d’euros pour faire la saison, selon les chiffres donnés par France Football en août dernier (voir les budgets des clubs de National).

Déjà 542 000 euros de primes fédérales pour l’US Quevilly en Coupe de France 2012

l’US Quevilly a déjà engrangé 542 000 euros de primes fédérales pour atteindre les demies. Une qualification en finale permettrait donc au club de faire gonfler le pactole de manière non négligeable. Pas de quoi, néanmoins, inciter les Normands à flamber. Le journal Le Parisien explique, ce mercredi, comment les Normands placeront la moitié des bénéfices liés à la Coupe de France en banque. L’autre partie du gâteau sera partagé par les joueurs.

Le plus gros salaire de l’US Quevilly est de 2500 euros par mois

En 2010, d’après les chiffres du quotidien, l’épopée de Quevilly jusqu’en demi-finale de la Coupe (battu par le PSG) avait permis d’accumuler 340 000 euros de fonds propres. Les joueurs, eux, avaient touché chacun 8300 euros et les salaires n’avaient pas bougé (2500 euros est le plus gros salaire du club). Une gestion qui semble en tout cas satsifaire la fédération: « C’est un des rares clubs à être tranquille devant la DNCG. »

Ceara et sa superbe Porsche blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.