F1 – Ferrari: 75M€ contre une signature…

Posté le 15 novembre 2011 par

x0

Ferrari en F1 - @Iconsport

Ferrari en F1 - @Iconsport

Depuis plusieurs jours, l’unité de l’association des constructeurs FOTA est mise à mal par un rapport de force entre les équipes historiques de F1 (Ferrari, McLaren et Mercedes) et la puissance émergente que représente Red Bull Racing sur les notions de réduction des coûts. Une réunion de la dernière chance était attendue pour le week-end du Grand Prix d’Abu Dhabi, mai, une contre-proposition de l’équipe autrichienne vient bouleverser l’échiquier politique et retarder l’échéance de 15 jours. On fait le point…

Ferrari F1 gagnerait 75M€ par an si l’écurie signait les Accors Concordes

De cette mystérieuse proposition rien n’a encore vraiment filtré. Tout juste des notions de justice et d’équité dans l’accord de réduction des coûts entre les équipes (alias RRA). Toutefois, le désaccord est visible et la FOTA est au bord de l’implosion d’ici la fin de l’année. Une situation dont pourrait naturellement profiter Bernie Ecclestone qui a déjà un plan pour le futur. L’argentier de la Formule 1, qui souhaite pérenniser la discipline, préparerait un plan permettant de faire signer la Scuderia Ferrari et lui faire quitter l’unité de la FOTA. Ce plan permettra à l’équipe italienne de toucher 75 millions d’euros par année, quel que soit son résultat sportif entre 2012 et 2017, en échange d’une signature des Accords Concordes, sur la même période.

Les Accords Concordes en F1, c’est quoi ?

« Les Accords Concordes » est un document signé tous les 3 ou 5 ans entre les équipes et le détenteur des droits commerciaux de la Formule 1. Une sorte d’accord de paix qui existe depuis 1981, visant à répartir (pour l’essentiel), les droits commerciaux de la discipline envers les équipes. De tout temps, l’impact politique de Ferrari a pesé dans les négociations. En effet, le pari est simple. Si Ferrari quitte la FOTA et signe les Accords Concordes en échange de la prime, l’association des constructeurs perdra de son unité et disparaîtra, puis les autres équipes seront obligés de signer les nouveaux Accords, qui naturellement leurs seront défavorables.

Ecclestone veut faire avec Ferrari la même chose qu’avec Williams

Cette pratique a déjà été utilisée par Bernie Ecclestone en 2005. Alors dans l’impasse, il avait promis entre 2007 et 2012, la modique somme de 150 millions de dollars par an, en échange d’une signature des Accords Concordes. Accord conclu. Quelques mois plus tard, Williams avait obtenu 50% de moins que Ferrari pour la même contrepartie. Le pari est de refaire la même chose. C’est pourquoi la prochaine réunion du Brésil est cruciale pour la suite des événements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.