F1- Honda: Les flambeurs du paddock de retour ?

Posté le 21 novembre 2011 par

x0

Honda en F1

Honda en F1

Ce week-end, une rumeur indiquait que le constructeur automobile Honda aurait l’intention de revenir en F1, sous la forme d’un partenariat avec l’équipe McLaren, comme l’indique le magazine allemand Auto Motors und Sport. Ce retour est fixé à l’horizon 2014, en marge de la nouvelle réglementation du futur moteur V6 1600CM3 turbo. Cette rumeur marque aussi le retour d’un des constructeurs qui a le plus dépensé en Formule 1. On fait le point sur l’investissement en F1 d’une des sociétés historiquement les plus flambeuses du paddock…

Honda en F1, des débuts difficiles… 

Honda Motor Corp a eu trois périodes en F1. Une première qui a débuté en 1964 et qui s’est achevé tristement en 1968 avec la disparition du pilote français Jo Schlesser. Cette implication est surtout destinée, à l’époque, à démontrer sa capacité de construire des gros moteurs, autre que ceux de moto. Une démonstration de technologie qui n’a jamais été chiffrée, mais qui aurait coûté au jeune constructeur une fortune pour quelques victoires seulement.

Honda en F1, en partenariat avec Williams et McLaren

Le constructeur nippon est ensuite revenu sur la grille en 1983. A l’époque de l’ère du moteur Turbo. Ayant développé un V6 1500cm3 surpuissant, Honda met alors en place un partenariat avec Williams et McLaren à partir de 1984 et jusqu’en 1988, qui va imposer un nouveau standard en Formule 1. Les Japonais remportent 3 titres constructeurs (1986 et 1987 avec Williams et 1988 avec McLaren) et 2 titres pilotes (Nelson Piquet en 1987 et Ayrton Senna en 1988). Durant cette période, aucun constructeur n’a dépensé autant que Honda. On estime en dollars son investissement entre 1984 et 1988 à un total de 300 millions. Très loin des autres à l’époque.

Quand Honda participe aux salaires des pilotes de F1

En 1989, adieu turbo et place à un moteur atmosphérique de 3500cm3. Honda avait déjà anticipé depuis 2 ans cette éventualité et avait développé un V10 et un V12. Propulsant les McLaren entre 1989 et 1992, Honda a été le premier partenaire moteur a aussi participer au salaire des pilotes de l’équipe anglaise et à devenir un sponsor. Du jamais vu alors. 370 millions de dollars ont été mis à disposition en seulement 4 années ! Mais le résultat sportif a été à la hauteur : 3 titres constructeurs (1989, 1990 et 1991) et 3 titres pilotes (Alain Prost en 1989 et Ayrton Senna en 1990 et 1991). La crise économique nippone du début des années 90 aura raison de son engagement.

Honda en F1: 1,9 milliards de dollars investis entre 2000 et 2008

Fin des années 90, nouveau retour, lorsqu’un projet de construction d’une voiture 100% Honda voit le jour pour 1999… pour finalement évoluer vers un partenariat avec l’équipe BAR et Jordan entre 2000 et 2002, puis seulement BAR jusqu’en 2005. Progressivement, Honda devient propriétaire de l’équipe BAR à partir de 2006 et quittera de manière retentissante la Formule 1 le 5 Décembre 2008. Une date qui a marqué l’introduction de la Formule 1 dans la crise économique. Sur la période 2000 – 2008, Honda investit un total de 1.9 milliards de dollars ! Le tout pour seulement une victoire en 2006 lors du GP de Hongrie avec Jenson Button. Le record d’investissement est atteint  sur les périodes 2007 et 2008. Honda débourse alors… 300 millions de dollars par année !

Honda, 2e constructeur le plus flambeur de la F1 derrière Toyota

Au total, l’investissement de Honda se fixe à 2,6 milliards de dollars cumulé sur ses apparitions en Formule 1. Toutefois, ce n’est pas le constructeur qui a le plus dépensé. Toyota a dépensé 3 milliards de dollars entre 2002 et 2009. Par comparaison, Mercedes-Benz, entre 1994 et 2011, a cumulé un total de 2.5 milliards…en 17 ans….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.