F1: Williams et HRT signent nouveau deal technique à 6M€

Posté le 4 novembre 2011 par

x0

Rubens Barrichello (Williams) @Icon Sport

Jeudi, l’équipe espagnole Hispania Racing Team (HRT) a annoncé la prolongation de son accord technique avec l’équipe anglaise Williams F1, pour l’an prochain avec une option pour 2013. Cette année, l’accord comportait la fourniture de la boite de vitesses Williams, qui a été adapté à la voiture espagnole. Mais l’an prochain le deal va plus loin et semble plus intéressant pour le team anglais. En effet, en plus d’une nouvelle fourniture de la boite de vitesses pour 2012, l’accord inclus aussi la fourniture du récupérateur d’énergie cinétique KERS, qu’a développé et conçu l’équipe Williams.

F1, Williams et HRT s’entendent sur un deal à 6M€

Plus intéressant encore, HRT disposera du train arrière de la Williams FW33 de cette saison. Un gain de temps et de recherche pour l’équipe ibérique, qui bénéficiera d’un ensemble moderne à suspension tirant, plus coûteux que le classique ensemble à ressort. Le précédent accord autour de la boite de vitesse avait une valeur fixée à 2,5 millions d’euros environ. Avec ce nouveau deal de sous-traitance technique, Williams F1 touchera environ 6  millions :  2,5 millions d’euros pour la boite de vitesse 2011, 1 millions d’euros pour le système KERS et  2,5 millions pour le train arrière de la FW33.

Un deal qui fait du bien aux finances de Williams F1

Une bonne chose pour les finances de l’équipe basée à Grove et côté en bourse de Francfort. D’autant que cela permet de commercialiser son système de récupération d’énergie cinétique KERS, qui n’avait aucun client déclaré pour 2012. Des discussions avec Team Lotus ont eu lieu l’an dernier, avant que celle-ci ne signe pour une motorisation Renault Sport (Williams étant propulsé par un moteur Cosworth en 2011). Tout comme Marussia Virgin Racing qui a déjà indiqué son souhait de ne pas rouler avec ce système de récupération d’énergie en 2012, un client de moins pour Williams. Ce système KERS a pourtant coûté l’équivalent de 80 millions d’euros de recherche et développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.