F1: Les sponsors les plus généreux par secteurs d’activités

Posté le 20 novembre 2011 par

x0

Jenson Button et sa McLaren Mercedes @Icon Sport

Jenson Button au volant de sa McLaren Mercedes @Icon Sport


La semaine prochaine, la Formule 1 fera escale au Brésil, à Interlagos, pour l’ultime manche de la saison 2011. Red Bull Racing est toujours le favori pour la victoire, mais cette fin de saison est l’occasion de savoir quel a été le sponsor qui a le plus dépensé cette année pour faire sa promotion. La discipline reine du sport automobile attire en effet une audience  moyenne de plus de 1.8 milliards de personne par année.  C’est donc une opportunité majeure pour un sponsor qui vise à la fois le développement de son image et sa publicité.

Marlboro dépense 135 millions d’euros pour la Scuderia Ferrari

Marlboro est le sponsor le plus important de la Formule 1. Le manufacturier de tabac (le seul dans le secteur) débourse 135 millions d’euros pour obtenir l’intégralité des espaces sponsors de la Suderia Ferrari, selon le BusinessBookGP 2011. Le cowboy américain devance la boisson énergisante Red Bull qui a déboursé cette année environ 105 millions d’euros et domine largement le secteur des boissons tandis que Banco Santander (premier sponsor sur le secteur de la finance) a déboursé 70 millions d’euros, entre son sponsoring Ferrari et McLaren et sa publicité sur les circuits.

Plus largement et par secteur les plus gros investissements sont visible. Le plus gros des constructeurs étant Mercedes-Benz qui débourse 50 millions d’euros dans son équipe. Tandis que chez les pétroliers, c’est l’entreprise malaisienne Petronas qui dépense le plus pour soutenir l’équipe allemande Mercedes GP à hauteur de 40 millions d’euros.

Le secteur des équipementiers est dominé par Pirelli qui investit un total de près de 50 millions d’euros. Côté télécom, le géant Vodafone sponsorise l’équipe McLaren à hauteur de 50 millions d’euros cette année. Enfin, la compagnie indienne Kingfischer est le principal sponsor de Force India pour 35 millions d’euros et reste le plus important des « autres secteurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.