AS Monaco : Combien vaut désormais Axel Disasi sur le mercato ?

25 juin 2022 à 13:10 par Nicolas Toison

0
Axel Disasi est un joueur qui se bonifie, sous le maillot de l’AS Monaco.

La Ligue 1 édition 2021-2022 a réservé de nombreuses surprises, et le mauvais début de saison de l’AS Monaco est l’une d’entre elles. Dans la seconde moitié du classement après 13 journées, les Monégasques ont su renverser la vapeur et finir sur une belle 3e place. L’un de ses principaux artisans de cette remontée est Axel Disasi. Le défenseur central, recruté contre 13 millions d’euros durant l’été 2020 au Stade de Reims, a été le pilier de la défense du Rocher. En deux exercices, le Français s’est révélé être l’une des valeurs sûres de ce championnat, et cela se reflète sur sa valeur marchande, qui continue d’augmenter, année après année.

Le défenseur de l’AS Monaco a encore 3 ans de contrat

Axel Disasi connaît une ascension impressionnante en Ligue 1. Évalué à 400 000 euros lors de ses premiers pas avec Reims durant la saison 2018-2019, le joueur de 24 ans est désormais valorisé à 17 millions d’euros par Transfermarkt, soit une estimation multipliée par 42,5. Pour l’Observatoire du football (CIES), le droitier vaut même deux fois plus, puisque sa cote marchande fluctue entre 30 et 40 millions d’euros. Sous contrat jusqu’en juin 2025, l’international espoir français est un élément essentiel du collectif de Philippe Clément.

Vous aimerez aussi:  OL : Combien vaut désormais Houssem Aouar sur le mercato ?

Axel Disasi est convoité par un grand club du Vieux Continent

Doté d’un physique avantageux (1m90), le défenseur central attise les convoitises au-delà des frontières, puisqu’en début juin, le média espagnol Marca rapportait l’intérêt de l’Atletico de Madrid concernant le numéro 6 du Rocher. Avec une charnière centrale qui vieillit, Diego Simeone pourrait voir d’un bon œil le recrutement d’un élément encore jeune et qui correspondrait bien au style de jeu rugueux et physique prôné par “El Cholo”. Tottenham fait aussi partie des prétendants au recrutement du Français.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑