FCGB : Comment la direction des Girondins vise le retour à l’équilibre ?

14 janvier 2022 à 19:40 par Thomas

0
FCGB finances
Depuis qu’il a repris le club, Gérard Lopez s’efforce de redresser les Girondins de Bordeaux avec ses équipes. Fait intéressant, ils ont choisi de communiquer sur la stratégie à suivre.

C’est un « plan de sauvetage », selon le qualificatif du club, que la nouvelle direction des Girondins de Bordeaux déploie et sur lequel elle a décidé de communiquer, dans « une posture de transparence à l’égard de toutes les parties prenantes du club ». Six mois après le changement de gouvernance, l’heure est à un premier bilan, mais aussi aux perspectives pour ramener le FCGB à l’équilibre, après une saison 2020-21 en tout point catastrophique qui l’a vu sportivement flirter avec la Ligue 2.

Un plan d’action pour redresser les Girondins de Bordeaux

Economiquement ça n’a pas été mieux, plus de 100 millions d’euros de pertes ont été cumulées, sur les deux derniers exercices. Cette saison doit permettre de réduire de 40% le déficit d’exploitation, par l’effet principal de trois leviers : augmenter les recettes de l’opérationnel, réduire la masse salariale, appliquer des mesures d’économie. Cela, en s’efforçant de ne pas appauvrir le secteur sportif.

Réduction de l’âge et des salaires de l’actif joueurs

A ce propos, la direction nouvelle a choisi de considérablement rajeunir l’actif joueurs, pour en augmenter la valeur sur le marché des transferts. Cela, passant aussi, par une réduction de 45% du salaire moyen des recrues ; avant à 1,5 millions d’euros brut annuel (2019-20) et désormais à 700 000 € brut (voir ci-dessous). De fait, l’âge moyen des joueurs bordelais a baissé de 31 ans, la saison dernière, à 23, celle en cours. « Désormais, le club investit dans sa valeur future, plutôt que de dépenser dans des joueurs arrivés à maturité », est-il écrit dans le communiqué.

Vous aimerez aussi:  OM : Que vaut Chancel Mbemba sur FIFA 22 et Football Manager 2022 ?

Un million d’euros pour un nouveau centre de formation

La modernisation de la structure et de ses infrastructures est un autre point. Un million d’euros vont être investis dans un nouveau centre de formation, pour les collaborateurs du club, le système de restauration va être amélioré et une convention de partenariat vient d’être signée avec Médical Stadium, pour un suivi médical de haut niveau.

Les supporters ces indispensables alliés de la reconstruction

« Nous sommes en bonne voie pour assurer le sauvetage du club, prophétise Thomas Jacquemier, directeur général délégué du FC Girondins de Bordeaux. Cela requiert des investissements et des changements en profondeur dans la gestion du club, pour permettre le retour à l’équilibre financier le plus rapidement possible, tout en construisant les performances sportives digne d’un grand club de Ligue 1. Nous devons à nos supporters d’être les plus transparents possibles à leur égard et de les assurer de notre engagement et ambition pour les saisons à venir »

A propos des supporters justement, le FCGB rappelle combien ils sont précieux et les efforts nourris de part et d’autre pour revenir au dialogue, et souligne les 12 800 abonnés de la saison 2021-2022, qui sont évoqués comme un record.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑