Manchester United, City, Arsenal ou Chelsea: Qui va gagner la Premier League selon les bookmakers ?

Posté le 11 août 2017 par

x0

Qui pour succéder à Chelsea, en Premier League anglaise. Les bookmakers voient encore du bleu, mais du plus clair… – @Facebook

C’est reparti pour une saison pleine et entière. La Premier League anglaise 2017-2018 ouvre ses portes ce vendredi soir. Deux anciens lauréats s’y collent : Arsenal reçoit Leicester, le surprenant vainqueur de l’édition 2016. Cette équipe alors dirigée par Claudio Ranieri avait totalement déjoué tous les pronostics. Un autre exploit est-il permis cette saison ? On n’en saura forcément rien avant plusieurs mois. A ce stade, les bookmakers nationaux sont beaucoup plus pragmatiques en donnant, pour potentiels lauréats, que des équipes attendues : Manchester United et City, Chelsea le champion en titre, Tottenham, Arsenal, Liverpool

Manchester City concentre les meilleures chances de titre, selon les bookmakers

Pour les opérateurs, le vainqueur final se trouve dans cette liste là. A piocher ensuite, bien que tous s’accordent tout de même à hisser le Manchester City de Pep Guardiola plus haut que tous les autres : avec presque 240 millions d’euros dépensés pour renforcer son collectif, le troisième du dernier championnat achevé, affiche des ambitions XXL. Sa cote moyenne suit : 2,51 contre un que les Skyblues seront sacrés vainqueurs.

City ou united, sinon peut-être les Blues de Chelsea

Sinon, ce devrait être l’autre Manchester, celui de United. Les six bookmakers nationaux que nous avons consulté se rejoignent tous la-dessus, donnant aux hommes de José Mourinho, la cote moyenne de 3,89 le fait d’être champions. Et Chelsea alors ? Les Blues d’Antonio Conte sont pourtant les tenants du titre, après une saison dernière franchement convaincante. Certes, mais les opérateurs y croient peu. Ou moins que les deux Manchester, à 4,09, la cote moyenne du titre.

Tottenham et Arsenal sont un poil plus en retrait

Enfin, restent deux clubs de Londres, jugés toutefois bien moins crédibles, par les analystes et statisticiens des jeux en lignes. Lesquels accordent plus de confiance à Tottenham, certes fringant deuxième du dernier exercice, mais qui n’a recruté personne (une bizarrerie dans un championnat dopé par l’argent des droits audiovisuels et du marketing), qu’aux Gunners d’Arsène Wenger. C’est toutefois assez proche, entre les deux équipes de Londres : 8,5 la cote des Spurs et 10,6 celle d’Arsenal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.