Pierre Ménès stimule les audiences de TPMP

23 mars 2021 à 10:30 par Téo Greuzat

0
Pierre Ménès TPMP
D’ordinaire vindicatif, Pierre Ménès était hier lundi sur la défensive, face aux accusations formulées à son égard.

Pierre Ménès, était ce lundi sur le plateau de « Touche pas à mon poste« , afin de s’expliquer, sur les accusations formulées à son encontre, par le média Les Jours. Il était reproché au groupe Canal +, d’avoir coupé des scènes du document, « Je ne suis pas une salope », réalisé par le journaliste, Marie Portolano. Dans les séquences, elle interrogeait le chroniqueur du Canal Football Club, sur son comportement, notamment lors d’un incident où il aurait soulevé sa jupe en public, en 2016, à la fin de l’émission.

Pierre Ménès fait grimper les audiences de TPMP

D’après Médiamétrie, la venue de Pierre Ménès sur la chaîne C8, propriété du groupe Canal +, a attiré près de 1,67 million de téléspectateurs, entre 20 h et 21 h. Un score, qui permet à l’émission animée par Cyril Hanouna, de se rapprocher de Quotidien, et de ses 1,93 million de visiteurs. TPMP tel qu’abrégé, a décidé de relayer les images coupées, qui mettent en cause Pierre Ménès. Puis d’offrir à l’intéressé, le droit de s’expliquer. Chahuté par Twitter, et le hashtag #PierreMenesOut, en top 1 tendance dans la soirée de dimanche, le journaliste de la chaîne cryptée a donné sa version des faits.

Vous aimerez aussi:  Classement de la Ligue 1 vs le salaire moyen des équipes

Il ne regrettait pas son geste

Lorsque Marie Portolano, demande à Pierre Ménès, s’il regrette le fait d’avoir soulever sa jupe, l’homme de 57 ans déclare : « Oh oui, je le referais, il faut aussi prendre les gens comme ils sont. J’ai été embauché parce que je suis un personnage, je ne joue pas un personnage. » Et pour se défendre, il explique sur le plateau de TPMP, qu’il a oublié ce geste, du fait de sa maladie, à la même époque : « Les faits remontent au 28 août 2016, ça a été la dernière émission avant que je tombe malade et que je disparaisse des écrans. Je pense que je n’étais pas dans mon état normal. » Marie Portolano n’a rien communiqué depuis la prise de parole du journaliste du CFC, mais elle a assuré la veille sur Twitter, que « l’essentiel (était) la parole des femmes » et qu’elle a « été intégralement respectée par Canal + ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV