PSG: Blanc-Leonardo, même niveau, mais pas le même salaire

Posté le 6 novembre 2011 par

x0

Jean-Claude Blanc au PSG - @Iconsport

Jean-Claude Blanc au PSG - @Iconsport

C’est une image qui interpelle dans le nouvel organigramme du PSG, depuis l’intronisation de Jean-Claude Blanc, jeudi, en qualité de directeur général délégué du club parisien… Dans l’organigramme, donc, que propose de découvrir les principaux médias ces derniers jours, on remarque la jolie photo de l’ancien patron de la Juventus au côté de celle de Leonardo. Les responsabilités semblent réparties de manière parfaitement équitables. Sous la houlette du président, Nasser al-Khelaifi, placé au sommet de la pyramide, le beau Leo s’occupe de l’espace sportif, quand le très sérieux Jean-Claude Blanc a en charge tous les aspects administratifs. Sauf que quand on regarde les fiches de paie des deux intéressés, on note tout de suite un certain décalage qui en dit surement plus long sur le poids de tous ces hommes que n’importe quel graphique présentant la hiérarchie du club.

Jean-Claude Blanc au PSG, un salaire de lofteur…

Jean-Claude Blanc, aujourd’hui, au PSG, c’est un salaire de 100 000 euros par mois, selon les chiffres du Parisien datés du mois de septembre. Une somme conséquente pour le commun des mortels, certes. Mais pas pour un poste clé au PSG, club le plus riche de France. 100 000 euros, c’est tout juste la rémunération qu’est contraint d’offrir les Parisiens à son lofteur, Pegguy Luyindula, exclu de l’équipe première par l’entraîneur, Antoine Kombouaré, cette saison. 100 000 euros, c’est aussi un peu moins que les émoluments du coach, justement, sur la saison 2010-2011, alors que le technicien s’est fait augmenter pour cette année. 100 000 euros, c’est évidemment également beaucoup moins que le salaire de la plupart des joueurs du club, mais aussi que… Leonardo.

Au PSG, Jean-Claude Blanc s’occupera de la rénovation du Parc des Princes

Les émoluments du « directeur sportif » varient selon les sources. Néanmoins, on peut s’accorder sur une fourchette (certes large) de rémunération comprise entre 3 millions et 5 millions d’euros brut annuel. Quoi qu’il arrive, Leo est donc au moins trois fois mieux payé que Jean-Claude Blanc, alors que l’organigramme du club les place sur le même échelon. Pourtant, Blanc ne devrait pas s’occuper de dossiers secondaires au sein du club. Il devrait notamment gérer la rénovation du Parc des Princes. Il se concentrera aussi sur la rénovation du Camp des Loges, le centre d’entraînement parisien. Leonardo, pendant ce temps, devrait continuer à faire du shopping sur le marché des transferts. Et il n’y a pas à dire, côté fiche de paie, mieux vaut gérer le recrutement de Javier Pastore, que le futur du Parc des Princes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.