Kimi Raikkonen en F1 chez Williams, ça plairait au Qatar !

Posté le 6 novembre 2011 par

x0

Kimi Raikkonen - @Iconsport

Kimi Raikkonen - @Iconsport

L’équipe de F1 Williams est au cœur des rumeurs les plus importantes de cette fin de saison. Il y a 48h, l’actionnaire principal de l’équipe, Toto Wolff, avait confirmé les discussions « sérieuses » pour 2012 avec Kimi Raikkonen. Toutefois, l’autre volet important de la possible venu du champion du monde 2007 est financier. Le team anglais discute activement avec un sponsor, qui sera très important et nous viendrait du Qatar… Actuellement, l’équipe Williams présente, selon le BusinessBookGP, un budget sponsoring de 48 millions d’euros. L’essentiel de ce total provient des partenaires du pilote vénézuélien, Pastor Maldonado. Le Venezuela débourse 12 millions d’euros et le pétrolier national PDVSA environ 20 millions d’euros. Une dépendance dangereuse pour l’avenir.

Kimi Raikkonen pourrait débloquer le contrat sponsoring Williams F1 avec la banque du Qatar QNB

C’est pourquoi, les discussions avec la Qatar National Bank (QNB) sont intéressantes. Déjà par la somme : entre 30 et 60 millions d’euros par année sur 10 ans (soit 300 à 600 millions d’euros de budget sponsoring). Ensuite par la durée. Un sponsoring de ce genre, met environ 6 mois à se mettre en place. Cela a été le cas de la banque néerlandaise ING avec Renault F1 team en 2007 et de l’opérateur téléphonique Vodafone, avec Ferrari en 2002. Mais, il arrive que cela dure plus longtemps. C’est le cas entre Williams et QNB. En effet, depuis trois ans, le service marketing de l’équipe anglaise, sonde la première banque qatarie. Au point d’avoir établi une base technique dans le pays, l’an dernier.

Kimi Raikkonen chez Williams F1 séduit les Emirs…

L’arrivée (possible précisons-le) de Kimi Raikkonen chez Williams va permettre de débloquer ce sponsoring important pour l’équipe et son avenir. Et la rendre moins dépendante d’un pilote (Pastor Maldonado). Le champion du monde 2007 dispose d’un profil qui séduit les Emirs de cette région. Déjà en 2007, alors qu’il était chez Ferrari, la marque italienne avait signé pour 25 millions de contrat par an avec deux sociétés d’Abu Dhabi (donc la compagnie aérienne Eithad Airlines). Un an auparavant, l’équipe McLaren avait signé un contrat de 25 millions d’euros pour la seule année 2006 avec la compagnie Emirate, grâce au profil du pilote finlandais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.