L’impact du PSG sur l’économie football à l’avenir

1 mars 2013 à 12:17 par Marc Limacher

10
PSG - Toulouse - @Iconsport

Zlatan Ibrahimovic, PSG – @Iconsport

L’information se confirme avec le temps, le président de l’Olympique de Marseille, Vincent Labrune, multiplierait actuellement les contacts avec des entreprises des pays émergents (Chine, Moyen-Orient et Russie) afin de trouver un ou plusieurs sponsors capables d’apporter environ 15 millions d’euros par saison dans les caisses du club. Une démarche, n’en déplaise aux Marseillais, qui doit beaucoup à l’impact du PSG sur le championnat de France.

A voir les mesures d’audience de Canal + sur le Classique PSG-OM du week –end dernier et l’explosion de la fréquentation des stades (voir Bonal dernièrement avec la rumeur Beckham), tout le monde du football tricolore profite indirectement de l’argent du Qatar. Beaucoup d’équipes en manque de sponsor maillot, utilisent leur match à domicile contre l’équipe de la capitale pour gagner un peu d’argent, grâce à l’exposition médiatique que chaque match des équipiers d’Ibrahimovic provoque dans les stades de France.

En Italie, des revenus concentrés sur quelques clubs…

Un PSG devenu tête de gondole du ballon rond dans notre pays et qui va tirer par le haut tout ce monde, mais qui va aussi creuser les inégalités, avec à la fin seulement trois clubs en haut de l’affiche. C’est une évolution mécanique qui a toujours existé dans le sport et dans l’histoire. Dans les années 80, la Juventus dominait le Calcio avec Naples de Maradona. Puis, le Milan AC de Silvio Berlusconi et ses millions ont provoqué une nouvelle donne, qui a laissé Naples sur le carreau, provoqué une inflation à la Juventus pour rester compétitif et surtout poussé le rival milanais, l’Inter, à devenir la 3ème force avec le temps.

… Tout comme en Espagne

Idem en Espagne ou durant longtemps le Real Madrid a été le club le plus prestigieux et le FC Barcelone 2ème derrière. Ensuite, une troisième formation, le FC Valence, a obtenu le titre de champion d’Espagne avec une équipe prestigieuse sur le terrain en 2001/2002 et 2003/2004. C’est d’ailleurs la seule formation à s’être imposée au milieu des deux géants depuis le début du siècle. Elle termine souvent 3ème de la Liga, mais reste plus modeste financièrement par rapport à ses rivaux.

Vous aimerez aussi:  Les chaussures au micro-ondes des joueurs de Chelsea

Mais en Angleterre, Manchester United a entraîné de nombreux clubs dans son sillage…

En Angleterre, cette observation a été la plus fulgurante. Pendant longtemps, Manchester United était la référence économique et sportive, seulement contestée par Liverpool et surtout Arsenal durant quelques années et avec l’émergence de Chelsea et Manchester City. Or l’argent des milliardaires des pays émergents a aussi provoqué une importante inflation sur MU, pour rester dans la course économique. D’ailleurs, la formation mancunienne reste la plus riche de l’autre côté de la Manche.

Le PSG entraînera-t-il un modèle anglais ou espagnol en Ligue 1 ?

Le PSG devrait donc provoquer un nivellement important par le haut, comme l’OM, le Matra Racing et le PSG (déjà) l’avait fait à leur époque dans notre pays. Déjà nous voyons se dessiner les prochains rivaux de la formation de la capitale : l’OL et l’OM (voire l’AS Monaco ?). Le premier pense son avenir autour de son stade, le second pense déjà à asseoir son futur économique avec un gros sponsor, avant de passer à l’étape supérieure. Pour ce qui est de Monaco, l’argent semble là pour concurrencer les plus gros clubs. Cette prévision signifie aussi que 80% des clubs de Ligue 1 vont avoir beaucoup de mal à l’avenir. Car, comme toute généralité économique, 20% des clubs de L1 vont capter 80% des revenus sponsoring à venir du championnat. A moins que ce dernier évolue comme en Angleterre et non comme en Espagne ou l’Italie…




10 Responses to L’impact du PSG sur l’économie football à l’avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑
  • Sportune sur Facebook

  • Sportune sur Twitter

  • Instagram

  • Sportune TV