Margarita Louis-Dreyfus ne vendra pas l’OM pour Betclic !

15 février 2010 à 11:48 par admin

1

Le groupe Louis-Dreyfus dont a hérité Margarita Louis-Dreyfus n’est pas prêt de se lancer dans les paris sportifs, selon les informations du magazine Capital à paraître en kiosque le 24 février et déjà annoncées sur le blog de la rédaction. MLD refuserait un tel investissement, selon le mensuel, pour ne pas avoir à lâcher l’OM.

Margarita Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus

Le site Betclic, dont la maison mère est la société Mangas Gaming, est en effet la cible du groupe Louis Dreyfus SAS, présidé Jacques Veyrat depuis la mort de Robert Louis-Dreyfus. La veuve de l’ancien milliardaire, elle, n’a aucun pouvoir décisionnaire dans cette entité. Elle ne fait que toucher les dividendes. Problème : les propriétaires d’un site de paris sportifs ne peuvent pas être les mêmes que ceux d’un club sur lequel les clients sont susceptibles de jouer leur argent. Pour que Jacques Veyrat puisse valider son entrée dans le capital de Mangas Gaming, il faudrait donc que Margarita Louis-Dreyfus vende L’Olympique de Marseille. Dans le club de football, son rôle apparaît bien plus actif que dans Louis Dreyfus SAS. En gros, c’est elle qui décide. Et c’est donc là que l’information de Capitale est justement… capitale (sans tant est qu’elle s’avérait exact). MLD n’a aucune intention de vendre l’OM, en tout cas pas cette année, et ferait donc capoter les beaux projets de Jacques Veyrat.

Vous aimerez aussi:  Quels sont les clubs les plus fair-play en Ligue 1 cette saison ?

Lien utile :
Le blog de Capital




One Response to Margarita Louis-Dreyfus ne vendra pas l’OM pour Betclic !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑