Monaco – PSG : Budgets, revenus, popularité, mercato… Comparatif business d’avant match

30 août 2015 à 19:05 par Thomas

0
Si le PSG est un club attractif qui fait d'importants bénéfices commerciaux, l'AS Monaco a choisi une autre stratégie pour générer des revenus. - @Facebook

Si le PSG est un club attractif qui fait d’importants bénéfices commerciaux, l’AS Monaco a choisi une autre stratégie pour générer des revenus. – @Facebook

C’est un choc entre riches de Ligue 1. Quoi qu’on en dise ou comprenne au sujet de l’AS Monaco et de sa stratégie, le club du Rocher n’en est pas moins après le Paris SG, celui qui présente le plus d’ambition par l’argent. Mais structurellement, l’OL, son centre de formation proche de l’excellence, son futur stade à lui et ses supporteurs plus nombreux, est plus en avance.

A lire aussi :
Les budgets des équipes de Ligue 1 en 2015-2016

Le public c’est bien ce qu’il manque au club monégasque car pour être compétitif, un club doit générer des revenus ; revenus qui dépendent du soutien populaire, sur le terrain et en dehors. Quand le PSG revendique 45.789 de spectateurs en moyenne la saison dernière, à l’AS Monaco ils n’étaient que 7.825. Sur Facebook on compte quatre fans parisiens pour un monégasque, sur Twitter le ratio est de 3/1 environ.

La stratégie du mercato qui rapporte

Résultat, au bilan de la saison 2013-2014 des clubs de Ligue 1, les revenus du Paris Saint-Germain s’élevaient à 474,2 millions d’euros contre 176,3 millions d’euros du côté de l’ASM. Pour compenser et ne pas dépendre seulement de l’argent injecté par le propriétaire, Monaco a choisi d’appuyer son business sur le nez de ses recruteurs, principalement celui qui officie dans l’ombre de la direction : le Portugais Luis Campos.

Repérer les talents avant qu’ils n’explosent pour les revendre ensuite à prix d’or, c’est aujourd’hui l’ambition affichée de la direction, le seul moyen qu’elle ait trouvé pour contester la supériorité du PSG. Economiquement parlant, les résultats sont plutôt bons, en atteste le mercato positif réalisé par le club. Mais sportivement c’est moins certain que cela réussisse. D’ailleurs, l’AS Monaco ne disputera pas la Ligue des champions 2015-2016 alors qu’elle était quart de finaliste de la dernière édition.

Avant le choc AS Monaco – Paris SG, ce dimanche soir, découvrez notre comparatif business complet, en page suivante.

Le comparatif business de AS Monaco – Paris SG avant la 4e journée de Ligue 1

AS Monaco Paris SG
Budget (2015-2016) 490M€ 250M€
Plus gros salaire João Moutinho 5M€/an brut Zlatan Ibrahimovic 16M€/an brut
Plus grosse vente du club 32M€ – Ronaldinho au FC Barcelone en 2003 80M€ – James Rodriguez au Real Madrid en 2014

Découvrez le comparatif complet en page 2

Pages : 1 2





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑