OM : Ça coûte combien de sponsoriser le maillot des Phocéens ?

Posté le 5 octobre 2017 par

x0

Il n’y a pas de sponsor sur le maillot de l’OM de Valère Germain. Cela ne devrait pas durer. – @Twitter/OM

Son nom déjà collé au stade Vélodrome, dans le cadre d’une opération de naming, l’opérateur Orange pourrait aussi poser sa marque, à l’avant du maillot des joueurs de l’Olympique de Marseille, selon une information donnée, ce jeudi, par le quotidien La Provence. Le journal explique par ailleurs que la finalisation du contrat pourrait se faire rapidement, conformément d’ailleurs, aux propos du directeur marketing du club, qui promettait une annonce prochaine, dans ces mêmes colonnes de La Provence, voilà quelques jours. Les choses se précisent donc pour le club phocéen, mais alors, combien faut-il payer l’espace, à l’avant des maillots marseillais ?

Orange futur sponsor maillot de l’Olympique de Marseille ?

La Provence ne nous le dit pas, comme toujours dans ces opérations, les chiffres restent secrets. Cela n’empêche des estimations, basées sur les sponsors précédents et la concurrence en Ligue 1. Précédemment, l’OM était en contrat avec la marque Intersport. Le partenariat s’est achevé à la fin de la saison dernière, il n’a pas été reconduit. Il rapportait au club olympien, près de 5 millions d’euros par saison, hors variables possibles. C’est dans cette fourchette que négocie l’OM, en gardant toutefois en vue, les équipes de Ligue 1 avec lesquelles la cité phocéenne lutte sur le rectangle vert.

Un espace qui vaut de 4 à 7 millions d’euros sur le maillot phocéen

Pas le PSG, qui joue dans une toute autre cours, mais plutôt l’AS Monaco voisin ou l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas. Qui touchent l’un et l’autre, près de 6 millions d’euros par saison de Fedcom, pour les champions de France et 7 millions d’euros environ de Hyundai, en ce qui concerne l’OL. Pour lui, l’OM a l’avantage du nombre, celui des fans qui le soutiennent, parmi les plus nombreux du pays. Contre, ses résultats sportifs et son public qui est autant un atout énorme, quand tout va bien, qu’un handicap dès lors que les choses se compliquent. Le supporter marseillais n’est probablement pas plus patient et s’il a un message à dire, il sait le faire passer. L’ambiance parfois lourde, comme sur la fin de la gouvernance de Margarita Louis-Dreyfus et Vincent Labrune peut-être de nature à refroidir les marques. Cela faisant, qu’à estimer le poids du futur sponsor maillot, il faut a priori compter entre 4 et 7 millions d’euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.