OM – PSG : Comment les bookmakers imaginent le Clasico ?

26 février 2017 à 15:45 par Thomas

1

Même à domicile, l’OM n’est pas donné favori par les bookmakers. – @Facebook

Les discours de circonstance ne trompent pas. Quand Jacques-Henri Eyraud dit sur Telefoot : « Signer pour un nul ? Moi je signe surtout pour une victoire », au Clasico OM – PSG de ce dimanche soir au Vélodrome, le président phocéen est à contre-courant de la tendance du moment. Chez les opérateurs de jeux en ligne, l’avantage est clairement donné au club de la capitale, même en déplacement, dans un stade rempli et chauffé à blanc pour l’occasion.


Gomis et Matuidi jouent OM – PSG sur FIFA 17 par Sportune

Le PSG est donné vainqueur au stade Vélodrome. Mais l’OM peut quand même espérer le nul

Le Paris SG qui gagne est coté à la moyenne de 1,64. Tandis qu’un succès phocéen est donné à 5,75 et le match nul à 4. Mais ces belles certitudes ne valent plus, quand il est question de score exact, à deviner de ce Clasico. C’est en effet le nul 1-1 qui ressort principalement (à 6,81 la cote moyenne), en balance il est vrai, avec une courte victoire 1-0 des hommes d’Unai Emery à 6,85.

Cavani, celui que les bookmakers voient marquer

Reste que les spectateurs et téléspectateurs de ce choc Olympique de Marseille – Paris Saint-Germain, version 2016-2017 devraient voir les filets du stade Vélodrome trembler, pour l’une ou l’autre (sinon les deux), équipes. C’est l’attaquant parisien Edison Cavani qui concentre les meilleures chances avec une cote moyenne à 1,61, suivi de Lucas Moura, à 2,43. Et du côté phocéen, en l’absence du buteur maison Bafétimbi Gomis, Clinton N’Jie sera le dépositaire de l’attaque, avec une cote de départ à 3,96 le but de sa part.





One Response to OM – PSG : Comment les bookmakers imaginent le Clasico ?

  1. bill says:

    Mdr, vivement ce soir qu’ils ferment leurs bouches, comme d’hab grandes bouches en arrivant, fesses toutes rouges en repartant….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑