OM-Transfert : Gignac au MSHC ce serait « 2CV, boulot, dodo »…

Posté le 26 novembre 2011 par

x0

André-Pierre Gignac - Photo @IconSport

Après son clash dans la semaine, André-Pierre Gignac l’attaquant de l’OM n’est plus en odeur de sainteté du côté de la Canebière. Mais beaucoup de dirigeants de club de Ligue 1 sont d’ores et déjà partant pour accueillir l’ancien Toulousain sous certaines conditions… Interrogé ce samedi par le journal l’Equipe, le président du Montpellier Hérault Sport Club, Louis Nicollin a carrément lancé un : « Tiens on va prendre Gignac ». Ce n’est pas la première fois que Loulou ironise sur le sujet mais cette fois-ci le trublion a lâché plusieurs informations business au quotidien sportif :

Loulou Nicollin propose à André Pierre Gignac de rouler en 2CV!

Le président montpelliérain promet : « Sil vient à Montpellier, en six mois il redevient international » et ajoute au sujet de APG :  « C’est un affectif, il a besoin d’un club comme le nôtre, mais avec son salaire c’est impossible, il roule en Maserati ; ici je lui colle une 2 CV! » Les choses, comme souvent avec Loulou Nicollin, ont le mérite d’être clair. Car l’actuel coleader de Ligue 1 n’a pas les moyens financiers d’enrôler un joueur comme André-Pierre Gignac. Avec un budget de 33 millions d’euros et une masse salariale qui ne dépasse pas les 25 millions d’euros le MHSC ne pourra pas faire de folie lors du prochain mercato hivernal. Même si les revenus des joueurs du MHSC ne nous sont pas connus, on sait que les finances du club sont limitées. A Montpellier, le nombre de Maserati sur le parking du centre d’entrainement doit être moins élevé qu’à l’OM !

André Pierre Gignac à un salaire de 3,6M€ brut par an

Alors pour ce qui est de recruter André-Pierre Gignac, la tâche s’annonce compliquée pour ne pas dire impossible. L’attaquant de l’OM recruté 16 millions d’euros à Toulouse perçoit actuellement un salaire de 300 000 euros brut par mois soit 3,6 millions d’euros brut annuel. Cette somme représente presque un septième de la masse salariale du club de Louis Nicollin. Alors, si l’ancien Lorientais venait à signer à Montpellier, nul doute que celui-ci devrait concevoir de nombreux sacrifices. Son train de vie ressemblerait plus à ce qu’on appelle : « 2CV boulot dodo »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.