Tour de France 2022 : Le Danemark, terre d’opportunités pour Domitys

2 juillet 2022 à 18:05 par Thomas

0
Avec Stéphanie Regnard, le groupe Domitys est au Danemark en « curieux », dans un pays friand de sport et de vélo, où les séniors coulent des jours heureux…

Il y a les marques internationales, qui s’accommodent aisément de la situation, d’autres qui n’y voient pas l’intérêt et Domitys, un fournisseur officiel du Tour de France depuis 2018, et au moins jusqu’en 2025. Le départ du Danemark, les équipes du leader des résidences seniors, le voient comme une opportunité de business, à tout le moins comme l’occasion de se confronter à une culture nouvelle, dans un pays où les aînés sont particulièrement choyés.

Sponsor français du Tour de France 2022 curieux de voir la vie danoise

« Ce n’est pas le même système de prise en charge », acquiesce Stéphanie Regnard, directrice de la communication chez Domitys. « Nous voulions voir par nous-même, comment l’on vit au Danemark et quelle place occupent les séniors. » Et l’impression reçue est plutôt bonne, pour ne pas dire excellente. « Il n’y a moins de stigmatisation, mais au contraire, un maintien de l’autonomie », avec pour l’illustrer, un départ à la retraite plus tardif, à l’âge de 68 ans.

Vous aimerez aussi:  Quels sont les champions de la pub sur le Tour de France 2022 ?

Le modèle Domitys n’existe pas dans ce pays qui pousse les aînés à rester autonomes

Au Danemark, le modèle de résidences séniors promu par Domitys n’existe pas, il n’y a pas un entre-deux, entre le départ du foyer, plus tardif car la domotique y est particulièrement développée, nourrie par les pouvoir publics, et l’entrée en Ehpad. Est-ce à dire que Domitys y aurait sa place ? « Nous essayons d’abord modestement de comprendre nos différences culturelles », d’une part pour s’inspirer et prendre le meilleur. Et d’une autre, poser les jalons d’une évolution future, si la logique d’implantation du groupe se poursuit, après la Belgique (4 résidences) et bientôt l’Allemagne.

Domitys compte aujourd’hui 150 résidences, en France, avec une implantation en Italie, au Portugal, en Espagne, en plus de la Belgique. Et bientôt en Asie, d’ici à ce qu’un jour sorte de terre, la première sis au Danemark. Un pays de vélo, forcément attractif pour un sponsor du Tour de France.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑