PSG: Quand Ancelotti compare Al-Khelaifi, Berlusconi et Abramovitch

Posté le 12 septembre 2012 par

x0

Carlo Ancelotti, PSG @Icon Sport

Carlo Ancelotti, PSG @Icon Sport

Le journal suédois Expressen a fait paraître, ce mercredi, une longue interview de l’entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti. A l’intérieur, le technicien italien est notamment amené à comparer ses trois derniers présidents de club, Nasser Al-Khelaifi, son actuel dirigeant à Paris, Roman Abramovitch, son boss à Chelsea de 2009 à 2011 (dont voici l’impressionnante flotte de Super Yacht) et Silvio Berlusconi, le propriétaire du Milan AC (club dans lequel évoluait Carletto de 2001 à 2009).

Le plus simple à gérer semble être le président du PSG pour Ancelotti…

Rares sont en effet les techniciens qui ont été amenés à gérer ces trois célèbres milliardaires du football dans leur carrière, qui plus est d’affilée ! Et s’il fallait choisir un chouchou, visiblement, Carlo Ancelotti aurait un faible pour son employeur actuel, Nasser Al-Khelaifi. « C’est un peu plus facile d’avoir une bonne relation avec le propriétaire ici, parce qu’il est jeune et nouveau dans le monde du football », souligne le technicien italien.

Ancelotti répète qu’il n’est pas venu au PSG pour l’argent…

L’intéressé ajoute néanmoins: « Mon travail ne change pas en fonction de qui est propriétaire du club. Mais il y avait peu de différence entre le Milan AC et le FC Chelsea. Ils étaient les meilleurs clubs. Alors qu’ici, à Paris, il faut reconstruire quelque chose de nouveau. » Ancelotti, dont le salaire est aujourd’hui estimé à 500 000€ par mois, répond également à ceux qui critiquent les Parisiens pour être venus dans la capitale uniquement dans un but financier. « Les médias pensent que nous sommes venus ici pour l’argent, mais ce n’est pas vrai. Nous travaillons à réaliser quelque chose de spécial pour atteindre le sommet de l’Europe. » De tout façon, les deux vont souvent de pair…

Les voitures du PSG volume 2, Claude Makelele et sa Mercedes Classe C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.