Raikkonen ou Barrichello chez Williams F1 ? Le deal brésilien…

Posté le 22 novembre 2011 par

x0

Rubens Barrichello @Iconsport

Rubens Barrichello @Iconsport

Dans l’ombre de Kimi Raikkonen, le vétéran Rubens Barrichello s’active sérieusement pour garder son volant en F1. A bientôt 40 ans, le Brésilien a proposé un projet pour payer son volant Williams en 2012 et 2013, « sur mesure ». Actuellement rémunéré 4,2 millions d’euros (en fait 2,2 millions d’euros et 2 millions d’euros de primes qu’il ne touchera pas vraiment cette saison), Barrichello s’était vu proposer une offre encore plus réduite pour 2012. Williams négocie en effet pour 1,8 millions d’euros et les mêmes primes de 2 millions au cas ou l’équipe terminent 5ème du championnat du monde des constructeurs. Un déclin salarial dont le Brésilien se moque.

Pendant que la rumeur Raikkonen se poursuit, Barrichello négocie…

Continuant d’être actif dans l’usine de Grove en Angleterre, Rubens Barrichello participe activement au développement de la monoplace de l’an prochain, déjà annoncée comme « meilleures et nettement plus compétitive » que le modèle de cette année. Mais il manque un détail d’importance : l’argent. Pour offrir une contre-proposition et avec l’espoir de fêter ses 20 ans de carrière en 2012 et 2013 (il a débuté en 1993 en Formule 1), le vétéran brésilien a proposé un deal original à l’équipe Williams, qui mérite quelques explications…

Barrichello veut combler le trou financier de Williams F1

Lors de chaque saison, les équipes touchent en effe une part des revenus des droits commerciaux de la F1. Cette fameuse part est calculée en fonction du résultat de l’année précédente au classement du championnat du monde des constructeurs. En ce début de saison, Williams avait annoncé viser la 5ème place. Elle est actuellement 9ème et le restera mathématiquement. Un échec qui fera un trou dans le budget du team… C’est pourquoi, Barrichello, avec l’aide de partenaires bien sûr, s’engage à combler cette différence, à savoir 7 millions d’euros tout de même entre une 5ème place et une 9ème place. Un deal « sur mesure » qui pourrait séduire l’équipe anglaise, encore en pleine hésitation sur ses pilotes pour 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.