Quand la rumeur Malcom à Arsenal booste les réseaux sociaux des Girondins

20 janvier 2018 à 18:05 par Thomas

0

Plus Arsenal suit Malcom, plus les Girondins de Bordeaux enregistrent des nouveaux fans sur leurs réseaux sociaux. – @Girondins

Si les Girondins de Bordeaux font l’actualité du moment, ça n’est pas de nature à fédérer du monde autour du club et de son projet. Les Marines vivent en effet une période très compliquée qui vient de connaître un nouveau tournant cette semaine, avec l’éviction du coach Jocelyn Gourvennec, que son capitaine Jérémy Toulalan a également voulu suivre. Mais alors, qu’est-ce qui peut justifier qu’en un mois, sur une page à moins de 1 millions de followers, le club au scapulaire ait gagné plus de 140.000 nouveaux abonnés, sur le réseau social de Mark Zuckerberg, le plus fréquenté au monde ?

Plus 140k followers en plus, sur le dernier mois des Girondins de Bordeaux

KPMG, le très puissant spécialiste mondial de l’audit et du conseil s’est penché sur le phénomène, via son Football Benchmark, sur le digital. Ses observateurs avancent, comme explication à cet afflux soudain de nouveaux fans, les rumeurs qui annoncent le transfert du Brésilien Malcom, depuis le club des Marines jusque chez les Gunners d’Arsenal. Soit quand même 17% de « j’aimes » en plus, gagnés sur les 30 derniers jours. C’est énorme pour un club qui en compte présentement 971.000. « Nous pensons que c’est dû aux rumeurs de transferts qui entourent le Brésilien Malcom, lié à Arsenal ». Les Gunners qui, par ailleurs, possèdent plus de 37 millions d’abonnés pour les suivre.

Transfert de Malcom ou éviction de Gourvennec : les Marines font l’actu du moment

Qui dit page en croissance, ne dit pas nécessairement abonnés heureux. Le Football benchmark en apporte la preuve aux Girondins, en détaillant les réactions de ceux qui donnent leur avis. Selon les périodes, elles sont parfois massivement négatives, matérialisés par les émoticones « Grrr » et « Triste ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Retour en haut de page ↑